Canada : le gouvernement expulse un diplomate chinois après des allégations d'intimidations sur un élu

"Nous ne tolérerons aucune forme d'ingérence étrangère dans nos affaires internes", a justifié la ministre des Affaires étrangères canadienne, Mélanie Joly.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Ottawa, le 24 avril 2023. (ANDREJ IVANOV / AFP)

Le Canada a annoncé, lundi 8 mai, l'expulsion d'un diplomate chinois accusé par Ottawa d'avoir cherché à intimider un député canadien critique du régime de Pékin. "Le Canada a décidé de déclarer M. Zhao Wei persona non grata", a déclaré la ministre des Affaires étrangères canadienne, Mélanie Joly.

"Nous ne tolérerons aucune forme d'ingérence étrangère dans nos affaires internes. Les diplomates au Canada ont été avertis que s'ils adoptent ce type de comportement, ils seront renvoyés chez eux", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

Cette décision devrait tendre encore plus des relations bilatérales déjà très compliquées entre les deux pays. Dans cette affaire, la Chine avait déploré vendredi les "calomnies" et "diffamations" du Canada après la convocation de son ambassadeur.

Les relations entre Pékin et Ottawa sont particulièrement tendues depuis l'arrestation en 2018 par les autorités canadiennes d'une responsable du groupe télécom chinois Huawei et l'emprisonnement, en représailles par la Chine, de deux ressortissants canadiens. Si tous les trois ont depuis été libérés, les tensions ont perduré, Pékin reprochant à Ottawa son alignement sur la politique chinoise de Washington et les autorités canadiennes accusant régulièrement la Chine d'ingérence.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.