C'est l'hypothèse que suit la police bolivienne, a déclaré le chef de la police criminelle à La Paz

Le couple de Français, disparus le 29 août dans l'est de la Bolivie, auraient peut être été tués par un homme qui les avait invités dans sa ferme.La police suspecte également qu'il y a pu avoir abus sexuel sur la femme disparue, Fannie Blancho, "avec laquelle le principal suspect est resté seul dans son hacienda", à 12 km de Guayaramerin.

Jérémie Bellanger et Fannie Blancho
Jérémie Bellanger et Fannie Blancho (AFP Photos)

Le couple de Français, disparus le 29 août dans l'est de la Bolivie, auraient peut être été tués par un homme qui les avait invités dans sa ferme.

La police suspecte également qu'il y a pu avoir abus sexuel sur la femme disparue, Fannie Blancho, "avec laquelle le principal suspect est resté seul dans son hacienda", à 12 km de Guayaramerin.

Jérémie Bellanger, 25 ans, et Fannie Blancho, 23 ans, originaires de Loire-Atlantique, ont disparu au matin du 29 août près de Guayaramerin, une bourgade reculée dans l'Est amazonien de la Bolivie, sur la frontière avec le Brésil.

Ils avaient passé la nuit dans une fête locale, laissant leur enfant de 3 ans avec leur logeuse. Puis ils se sont rendus dans l'hacienda d'un Bolivien à 12 km de là. L'homme est le dernier à les avoir vus, mais affirme qu'ils ont quitté sa ferme au matin. Il aurait entendu des voix d'inconnus avec eux.

Pour une raison inconnue, Jérémie était revenu brièvement, en moto le 29 au matin, chez leur logeuse où se trouvait l'enfant, avant de repartir chercher Fannie, selon la police locale.

L'homme, Jaime Martinez, a été entendu en qualité de suspect, mais laissé en liberté faute d'éléments l'incriminant, selon le procureur de Guayaramerin.

"L'hypothèse sur laquelle travaille la police est qu'une fois que Jérémie a découvert" la tentative d'abuser sexuellement de Fannie, "il a été assassiné" par le propriétaire de l'hacienda, qui est aussi le gérant de la discothèque où ils avaient passé une partie de la nuit, a ajouté le colonel Munoz. Celui-ci n'a pas spécifié les raisons pour lesquelles la police pencherait pour cette hypothèse. Il ne l'avait apparemment pas mentionnée lorsqu'il a reçu lundi les parents du couple à La Paz.

Les familles des deux disparus sont arrivées samedi en Bolivie. Le père de Jérémie Bellanger a redit mardi son espoir de retrouver ses enfants, "même si dans un coin de la tête, on s'attend au pire. Mais faute de preuves, pour nous, ils sont vivants", a-t-il déclaré.