L’exploitation des mines d’or met en péril l’Amazonie et ses peuples

L’agriculture intensive du soja, l’exploitation forestière et l’élevage sont les principales causes de déforestation de la forêt amazonienne. Mais l’extraction aurifère ravage elle aussi dans une moindre mesure l’Amazonie et détruit les populations qui y vivent.

Pour en témoigner, le journaliste Stephen Eisenhammer et le photographe Bruno Kelly se sont rendus en avril 2016 sur le plus vaste territoire indigène forestier du monde (le nord du Brésil et le sud du Venezuela), où vit le peuple Yanomami.  
 
112
REUTERS/Bruno Kelly
212
REUTERS/Bruno Kelly
312
REUTERS/Bruno Kelly
412
REUTERS/Bruno Kelly
512
REUTERS/Bruno Kelly
612
REUTERS/Bruno Kelly
712
REUTERS/Bruno Kelly
812
REUTERS/Bruno Kelly
912
REUTERS/Carlos Garcia Rawlins
1012
REUTERS/Bruno Kelly
1112
AP Photo/Eraldo Peres
1212
REUTERS/Luke MacGregor