Cet article date de plus de six ans.

JO au Brésil : un cireur de chaussures offre son compte Twitter à la mairie de Rio

Créateur du compte @riodejaneiro, un Espagnol a révélé son mot de passe aux autorités brésiliennes sans demander de contrepartie financière.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Javier Castano cire les chaussures d'un client, le 16 février 2015, à Malaga (Espagne). (JORGE GUERRERO / AFP)

Rien à cirer. Alors qu'il aurait pu en tirer profit, un cireur de chaussures espagnol a fait don aux autorités brésiliennes d'une adresse Twitter qu'il avait créée, @riodejaneiro, essentielle pour faire la promotion des Jeux olympiques de Rio de Janeiro en 2016. Gagnant quelque 30 euros par jour dans les rues de Malaga, ville côtière du sud de l'Espagne, Javier Castaño, 50 ans, a révélé à la mairie de Rio de Janeiro le mot de passe donnant accès à ce compte.

En 2007, alors que Twitter, lancé un an plus tôt, n'en était qu'à ses balbutiements, il a eu le flair d'enregistrer plusieurs adresses stratégiques. Il a ainsi déjà donné les noms @canada et @madrid aux autorités concernées. Il a affirmé, lundi 16 février, vouloir maintenant faire de même avec le compte @japan.

"Un cadeau à 8 millions de personnes à Rio"

Designer graphique avant la crise qui a frappé l'Espagne à partir de 2008, Javier Castaño a dû se reconvertir en cireur de chaussures. Mais pas question pour autant de faire payer les propriétaires légitimes de ces adresses. "Je suis un cireur de chaussures gagnant peu d'argent mais j'ai la chance de pouvoir faire un cadeau à 130 millions de Japonais ou à huit millions de personnes à Rio. Est-ce que vous pouvez dire la même chose ?" confie-t-il.

A quelque 8 000 kilomètres de Malaga, le responsable du tourisme à la mairie de Rio de Janeiro a reconnu que cette adresse était "d'une grande valeur, alors que nous nous rapprochons de la date des Jeux olympiques" de 2016. "Nous sommes heureux d'enfin pouvoir utiliser le nom de notre ville sur le réseau social", a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.