Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Une favela "pacifiée" s'apprête à accueillir le pape François

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

Venu au Brésil pour les JMJ, le souverain pontife doit visiter jeudi un quartier pauvre de Rio, théâtre d'affrontements entre trafiquants de drogue et policiers il y a seulement sept mois.

A l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse (JMJ), le pape François découvre, jeudi 25 juillet, les deux visages de Rio (Brési). La misère d'une favela et la plage carte postale de Copacabana. Au commencement d'une journée chargée, le pape se fera remettre les clés de la ville par le maire de Rio, Eduardo Paes. A l'hôtel de ville, le pape, ancien basketteur et amateur de football, bénira les bannières olympiques, en la présence possible du "roi Pelé".

Apôtre d'une "Eglise pauvre pour les pauvres", le souverain pontife honorera ensuite l'un des rendez-vous les plus symboliques de son voyage, en rendant visite aux habitants de la petite favela de Varginha. Située dans un complexe de favelas surnommé la "Bande de Gaza" tant les affrontements armés entre policiers et trafiquants y étaient fréquents et meurtriers, Varginha a été "pacifiée" il y a sept mois par la police, comme l'explique Renaud Bernard dans son reportage sur place, pour France 2.

Après cette favela, le pape se rendra en soirée sur la mythique plage de Copacabana, plus fameuse pour son culte du corps que pour les dévotions. Il saluera les centaines de milliers de jeunes pèlerins venus pour les JMJ, puis prononcera un discours attendu de bienvenue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.