Incendie du Musée national de Rio de Janeiro : "C'est tout un pan de l'histoire du Brésil qui part en fumée"

Alors que les pompiers tentent de lutter contre un incendie qui ravage le Musée nationale de Rio de Janeiro au Brésil, Gaspard Estrada, spécialiste de l'amérique latine, déplore le manque de moyens pour préserver la culture dans le pays. 

Un énorme incendie au Musée national de Rio de Janeiro au Brésil, le 2 septembre 2018. 
Un énorme incendie au Musée national de Rio de Janeiro au Brésil, le 2 septembre 2018.  (STR / AFP)

Un incendie ravage le Musée national du Brésil, à Rio de Janeiro, joyau culturel du pays. Le feu, d'origine encore inconnue, a débuté dimanche vers 19h30 locales (23h30 heure française) alors que le musée était fermé au public, réduisant en cendres des collections et des archives de grande valeur. "C'est tout un pan de l'histoire du Brésil qui part en fumée", a réagi lundi 3 septembre sur franceinfo Gaspard Estrada, directeur exécutif de l'Observatoire politique de l’Amérique latine et des Caraïbes à Sciences-Po Paris.

franceinfo : Que représente le Musée national de Rio de Janeiro ?

Gaspard Estrada : Fondé en 1818, il a été la résidence des empereurs du Brésil. Il disposait de collections inestimables dont la perte sera irréparable pour le Brésil et l'Amérique latine de manière plus large. Il y a plus de 20 millions de pièces dans ses collections et on voit aujourd'hui que le manque de moyens des pompiers et du musée provoque cette perte. Il y avait des collections d'art, des pièces de l'Antiquité égyptienne, des collections archéologiques, des dinosaures retrouvés au Brésil. La partie botanique était aussi très réputée. C'est tout un pan de l'histoire du Brésil qui part en fumée.

Comment expliquez-vous ce manque de moyens pour lutter contre cet incendie ?

On voit mal comment le gouvernement pourrait passer outre le fait que les institutions publiques brésiliennes, notamment culturelles, doivent être financées. C'est l'ensemble du secteur culturel qui est durement touché par les coupes budgétaires de l'actuel gouvernement. Cela peut expliquer en partie pourquoi les pompiers ont été incapables de mettre fin à cet incendie.

Des professeurs et des étudiants ont prévu de manifester pour dénoncer le manque d'attention du gouvernement. Les coupes budgétaires ont été si dures que cela ?

Je le pense. Ce musée dépendait de l'université fédérale de Rio de Janeiro. Une université qui a vu ses moyens largement amputés par l'actuel gouvernement qui a voté un gel de l'augmentation des dépenses publiques pour les 20 prochaines années. L'ensemble du secteur de l'enseignement supérieur et de la recherche est aujourd'hui sinistré au Brésil et je pense que ce genre de manifestation est tout à fait légitime.

Comment le musée peut-il se remettre d'un tel drame ?

Il faut savoir quel est l'état du musée, voir ce qui a été sauvé. Il faudra se poser de sérieuses questions pour la suite, notamment pour préserver les collections qui ont été sauvées par ce dramatique incendie, mais on voit bien que tout un pan de l'histoire du Brésil est partie en fumée.