Brésil : Dilma Rousseff, présidente la plus impopulaire depuis trente ans

Selon un sondage, seule 8% de la population brésilienne a désormais une opinion favorable de la dirigeante.

Dilma Roussef, le 5 août 2015 à Rio de Janeiro (Brésil).
Dilma Roussef, le 5 août 2015 à Rio de Janeiro (Brésil). (WILTON JUNIOR / ESTADAO CONTEUDO / AFP)

En comparaison, les 20% d'opinions favorables de François Hollande ressemblent à un plébiscite. Dilma Rousseff est désormais la présidente du Brésil la plus impopulaire depuis la fin de la dictature militaire en 1985, avec seulement 8% d'opinions en sa faveur, selon un sondage de Datafolha diffusé jeudi 6 août.

Le niveau de rejet à son encontre a grimpé de six points depuis juin, atteignant 71% d'opinions défavorables. La présidente de gauche bat ainsi le précédent record, 9% de soutien et 68% de rejet, établi par l'ex-président Fernando Collor de Mello en 1992, quand il a démissionné en raison d'une affaire de corruption, peu de temps avant un vote du Parlement pour sa destitution.

Un mandat plombé par le scandale Petrobas

C'est justement un nouveau scandale de corruption, entourant cette fois le géant public pétrolier Petrobras, qui a fait plonger la popularité de Dilma Rousseff, déjà mise à mal par les difficultés économiques du pays et la crise politique au sein de la majorité. Le volet politique de ce scandale éclabousse de plein fouet la coalition de centre-gauche au pouvoir, dont le Parti des travailleurs de la présidente.

Voir la vidéo
France 3

Une nouvelle manifestation pour demander le départ de Dilma Rousseff, qui a entamé seulement en janvier son second mandat, est prévue le 16 août.

Cette enquête a été réalisée mardi et mercredi auprès de 3 358 personnes, dans 201 municipalités du pays, avec une marge d'erreur de deux points.