Boris Berezovski retrouvé mort chez lui au Royaume-Uni

Le corps de l'oligarque et homme politique russe a été retrouvé à son domicile dans le Surrey. Les circonstances de la mort ne sont pas encore connues. Mais la police scientifique a indiqué n'avoir rien "détecté de suspect sur place." Poursuivi, entre autres, pour fraude et évasion fiscale en Russie, Boris Berezovski avait trouvé refuge au Royaume-Uni en 2000.

(Reuters)

C'est l'un de ces milliardaires russes réfugiés en Grande-Bretagne
qui vient de mourir. Le corps de Boris Berezovzski a été retrouvé ce samedi dans son bain à
son domicile britannique dans le comté de Surrey. "Sa mort est actuellement considérée comme inexpliquée et une enquête exhaustive est en cours ", indique la police dans un communiqué. Deux pistes seraient privilégiées : la crise cardiaque ou le suicide. Il avait confié vendredi à un journaliste  du magazine Forbes que sa "vie n'avait plus de sens ".

Selon Scotland Yard, les experts nucléaires et les chimistes qui ont effectué ce dimanche des recherches à son domicile, n'ont rien découvert de suspect. La police britanique a précisé qu'elle n'avait "pas de preuve, à ce stade, de l'implication d'une tierce personne " dans le décès du milliardaire russe.

La piste criminelle n'était en effet pas totalement écartée. En 2006, un ancien espion russe, Litvinencko, proche de Berezovski, avait été empoisonné au polonium à Londres. 

Tombé en disgrâce sous Poutine

L'oligarque russe s'était réfugié au Royaume-Uni à la fin des
années 90 après être tombé en disgrâce à Moscou. Ancienne éminence grise du
Kremlin, il avait fait sa fortune sous l'ère Eltsine.

Mais l'arrivée au pouvoir
de Vladimir Poutine a changé la donne pour les oligarques. Berezovski est
devenu au fil des ans l'un des opposants les plus farouches au président russe.
Depuis son installation en Grande-Bretagne, il a réchappé à plusieurs
tentatives d'attentat.

Un homme d'affaires controversé

Il était visé par de nombreuses plaintes en Russie. La
dernière remonte à mai après qu'il a proposé une récompense pour ceux qui
"arrêteront le dangereux criminel Poutine ". D'après le porte-parole
du Kremlin, "il y a peut-être deux mois, Berezovski a envoyé une lettre à
Vladimir Poutine où il a reconnu avoir commis beaucoup de fautes et en a
demandé pardon à Poutine
". Il aurait même demandé à pouvoir rentrer dans son pays.

L'homme d'affaires controversé a surtout connu la ruine depuis son arrivée au Royaume-Uni.
L'an dernier notamment, il a perdu plusieurs millions d'euros après des
poursuites contre Roman Abramovitch, un autre oligarque russe réfugié outre-manche.