Boeing disparu : un robot va inspecter le fond de l'océan

Il reste peu d'espoir de retrouver des débris flottants du Boeing de la Malaysia Airlines qui s'est abîmé dans le sud de l'océan Indien le 8 mars, avec 239 personnes à bord. C'est l'avis d'Angus Houston, qui coordonne les opérations au large de la côte occidentale de l'Australie. Il estime que la meilleure piste actuelle ce sont les signaux acoustiques qui ont été detectés ces derniers jours. Un véhicule sous-marin devrait désormais participer aux recherches de l'épave.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Les balises de localisation
des boites noires du Boeing 777 ont maintenant cessé d'émettre. C'est en tout cas l'hypothèse sur laquelle se
fonde le commandant des opérations, Angus Houston, dans une interview à la radio
australienne pour expliquer le silence qui règne depuis la dernière
interception des signaux pendant 13 minutes dimanche. Mais cela suffit pour
circonscrire les dimensions de la zone au fond de laquelle se trouve, en
principe, l'épave de l'avion. Trente et un jours pour y parvenir in extremis. Maintenant,
il faut plonger avec un robot téléguidé, équipé d'un sonar, et tâtonner en
aveugle dans la nuit totale des grands fonds. Pour atteindre les boites noires
du vol Air France Rio-Paris cela avait pris deux ans, rappelait lundi le ministre
malaisien des Transports.

20 heures de plongée par 4.500 m. de fond 

Les signaux acoustiques
émanant des fonds marins et détectés ce week-end sont "compatibles" avec les ultrasons émis par des boites noires. Leur source a été estimée à plus de 4 kilomètres sous la surface de l'eau.

Le véhicule sous-marin américain Bluefin 21 va être
déployé d'ici quelques jours, le temps de mieux circonscrire encore la zone de
recherches. Long de 4,93 mètres pour 750 kg, ce robot aux allures de torpille peut effectuer des sorties de 20 heures en autonomie et descendre jusqu'à 4.500 mètres. Si son sonar repère à son tour quelque chose, le Bluefin 21 devra remonter à la surface pour embarquer une caméra avant de replonger dans l'abysse, équipé de projecteurs. Ce sera très pénible et très lent, a prévenu Angus Houston.

Le vol MH370 assurant la liaison Kuala Lumpur-Pékin a disparu le 8 mars peu après son décollage de la capitale malaisienne. Il transportait 239 personnes.