Cet article date de plus de six ans.

Boeing disparu : "espoir croissant", palette de bois et algues

Repérés par satellite les 16 et 18 mars quelque part entre la pointe sud-ouest de l'Australie et l'Antarctique, des débris auraient aussi été aperçus samedi par un appareil civil. Mais si le Premier ministre australien parle de "signes très crédibles", l'Autorité australienne de sécurité maritime n'a vu, sur place,  que des "bouquets d'algues..."
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

"Il est encore trop tôt pour être
certain, mais de toute évidence nous avons maintenant des
signes très crédibles et il y a un espoir croissant, pas plus qu'un espoir, que
nous sommes proche de savoir ce qu'il est advenu de 
l'avion " a affirmé ce dimanche le Premier ministre australien Tony Abbott.

Il appuie cet optimisme prudent sur les débris repérés par satellite les 16 et 18 mars. Mais aussi sur le fait que certains éléments - dont une palette de bois - auraient été aperçus ce samedi par un appareil civil, un des six avions patrouilleurs associés aux recherches. 

Mais le P3-Orion de l'armée de l'Air australienne, équipé d'instruments d'observation électro-optique, aussitôt dépéché sur place par l 'Autorité australienne de sécurité maritime, n'a observé que des  "bouquets d'algues". Ce qui n'empêche pas son coordinateur, Mike Barton, d'évoquer "une palette en bois et un certain nombre d'autres pièces indéfinies autour d'elle ", notamment des sangles de différentes couleurs.

A LIRE AUSSI  ►►► Boeing disparu : un objet flottant repéré par un satellite
chinois

L'objet photographié le 18 mars par le satelllite chinois et dont l'image a été diffusé ce samedi aurait une dimension de 22 mètres sur 13. L'aile d'un Boeing 777-200ER mesure environ 27 mètres de long sur 14 mètres à sa base.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.