L'ONU demande 826 millions de dollars pour venir en aide à la Birmanie, un record pour ce pays

Quelque 14,4 millions d'habitants ont besoin d'une aide humanitaire, dont cinq millions d'enfants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'ONU organise une distribution de sacs de riz à Rangoun (Birmanie), le 21 mai 2021. (AFP)

L'ONU a besoin de 826 millions de dollars pour répondre aux besoins de 6,2 millions de personnes en Birmanie cette année, le plus important appel jamais effectué pour ce pays. Cet appel représente "plus du double" des fonds demandés en 2021, a précisé le porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), mardi 1er février. Ce plan plus "ambitieux (…) reflète la crise croissante" dans le pays, qui a sombré dans le chaos depuis le putsch de février 2021.

L'ONU estime que sur les 54 millions d'habitants du pays, 25 millions vivent dans la pauvreté. Quelque 14,4 millions d'habitants ont besoin d'une aide humanitaire, dont cinq millions d'enfants. "Le conflit et l'insécurité font rage dans de nombreuses régions du pays et plus de 400 000 personnes ont été déplacées depuis la prise du pouvoir par les militaires il y a un an, a expliqué le porte-parole de l'Ocha, Jens LaerkeDes milliers de personnes déplacées vivent dans des conditions épouvantables, beaucoup se trouvent dans des camps (...) et certaines ont traversé les frontières avec la Thaïlande et l'Inde ou se sont réfugiées dans la jungle, sans nourriture, abri, services d'assainissement, protection ou soins médicaux adéquats."

Jens Laerke a lancé un appel pour que les agences humanitaires soient autorisées à accéder aux sites pour personnes déplacées afin de pouvoir évaluer les besoins des gens qui s'y trouvent et les assister. Les fonds demandés pour aider la population birmane se basent "sur une évaluation objective des besoins, et non sur notre capacité à fournir l'aide", a précisé le porte-parole, qui souligne les besoins humanitaires "préoccupants" dans les villes. L'ONU demande "un accès direct et sans entrave à ceux qui, selon nos estimations, ont besoin d'aide".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Birmanie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.