Ben Laden pensait encore attaquer les Etats-Unis en 2011

Une centaine de documents est désormais accessible. Trouvés au domicile pakistanais d'Oussama Ben Laden, où il a été tué lors d'un raid américain en 2011, ils permettent de mieux comprendre son état d'esprit et sa stratégie pour Al-Qaïda.

(Une centaine de documents d'Oussama Ben Laden déclassifiés par les Etats-Unis © AFP)

Les autorités américaines ont annoncé avoir déclassifié une centaine de documents, trouvés au domicile où se terrait Oussama Ben Laden et où il a été tué en 2011. Ils montrent que le chef d'Al-Qaïda avait encore l'intention de monter des opérations contre les Etats-Unis et qu'il voulait négocier un retrait des troupes françaises d'Afghanistan, en échange de quatre otages.

"L'objectif est de nous focaliser pour frapper en Amérique même ou de viser ses intérêts à l'étranger, en particulier les pays producteurs de pétrole, afin de semer le trouble dans l'opinion et de forcer les USA à se retirer d'Afghanistan et d'Irak." explique un proche d'Oussama Ben Laden dans une lettre.

Les documents, pour la plupart des notes internes ou des brouillons de discours jamais prononcés, donnent à voir un Ben Laden obsédé par l'administration. Il est désormais possible, par exemple, de voir à quoi ressemble un formulaire de recrutement d'Al-Qaïda : "S'il vous plaît, remplissez les informations requises précisément et honnêtement. Ecrivez de manière claire et lisible. Nom, âge, situation maritale. Voulez-vous commettre un attentat suicide?" puis "Qui devons-nous contacter si vous devenez un martyr ?"

Sécurité et image médiatique soignée

La lecture plus globale de ces documents montre que le chef de la nébuleuse terroriste était obsédé par la sécurité. Il se méfiait évidemment des drones américains, des communications téléphoniques ou par e-mail, conseillait d'éviter les réunions entre plusieurs chefs importants de l'organisation. Il se méfiait même de sa femme, dont les vêtements auraient pu être équipés de puces électroniques. La sécurité, "ça marche si on ne dévie jamais des instructions", résume-t-il dans un courrier.

Oussama Ben Laden portait également une attention particulière à la communication. Il préparait notamment une opération pour marquer le 10e anniversaire de l'attentat du 11 septembre 2001. Il indique encore être "en correspondance avec des frères afin qu'ils fournissent à la chaîne Al-Jazeera plusieurs déclarations lorsque la chaîne commencera sa couverture (de l'anniversaire) le 11 septembre" .