Au Vatican, les cardinaux préparent l'élection du nouveau pape

Les cardinaux du monde entier se retrouvent à partir de ce lundi au Vatican, pour participer aux "congrégations générales", des réunions préparatoires au concile qui désignera le nouveau pape. Ces rendez-vous sont aussi et surtout l'occasion d'évoquer les problèmes et défis qui se posent au sein de l'Eglise catholique.

(Maxppp)

Benoît XVI parti, il faut maintenant préparer sa succession. A partir de ce lundi, le Vatican va bruisser d'une activité inhabituelle, avec l'arrivée des 209 cardinaux du monde entier, venus participer aux "congrégations générales".

Ces réunions sont ouvertes à tous, même si seuls 115 cardinaux, ceux âgés de moins de 80 ans, participeront au conclave d'où sortira le nom du futur pape. Et ce fameux conclave d'ailleurs, devrait avoir lieu autour du 10 mars, le choix de la date faisant partie de la tâche des congrégationnistes. Le cardinal Poupard, président émérite du Conseil pontifical pour la culture, avait participé au précédent conclave. Cette année, il est trop âgé mais a quand même un avis.

L'Eglise en discussion

Les congrégations générales servent également à aborder les défis de l'Eglise. Et ils sont nombreux ; place du catholicisme dans le monde, crise des vocations, polémiques en série, politique du Vatican... Sans oublier le scandale de la pédophilie au sein de l'Eglise, et la démission du cardinal britannique Keith O'Brien dimanche, avouant un "comportement sexuel" inapproprié.

De ces réunions, pour lesquelles plusieurs cardinaux, malades ou très âgés, ont été excusés, devrait également sortir le profil du futur pape. Charge ensuite aux "papabili", les favoris à la charge suprême, de se mettre en conformité avec le sentiment général.

Et, faut-il vraiment le préciser, les congrégations générales se déroulent exclusivement à huis-clos.