Cet article date de plus de dix ans.

Au moins 300 personnes ont été tuées dans l'est montagneux de l'Ouganda lors d'un glissement de terrain

A la suite de pluies torrentielles, un glissement de terrain a enseveli dans la nuit de lundi à mardi trois villages à flanc de montagne à environ 40 km de la ville de Mbale près de la frontière Kenyane.Les opérations de sauvetage, menées par l'armée, les secouristes de la Croix Rouge, les rescapés et proches de victimes ont repris mercredi matin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Militaires et villageois dans l'est de l'Ouganda après le glissement de terrain. 02/03/10 (AFP Peter Busomoke)

A la suite de pluies torrentielles, un glissement de terrain a enseveli dans la nuit de lundi à mardi trois villages à flanc de montagne à environ 40 km de la ville de Mbale près de la frontière Kenyane.

Les opérations de sauvetage, menées par l'armée, les secouristes de la Croix Rouge, les rescapés et proches de victimes ont repris mercredi matin.

Des rivières de boue ont balayé ces villages de Bukalasi, Bumayoka et Nametsi, recouvrant notamment, dans cette dernière localité, un marché et un centre de soins.

Les autorités ont mis en garde contre le risque d'autres mouvements de terrain, les pluies ayant continué de s'abattre mardi sur toute la région.

Le président Yoweri Museveni était attendu sur place mercredi pour inspecter les opérations de secours, a indiqué le porte-parole de la présidence, Tamale Mirundi.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.