Au 12e jour samedi du mouvement, la direction du Parti national démocrate au pouvoir a démissionné

Parmi ces dirigeants figurent Hosni Moubarak, et son fils Gamal, dont des milliers de manifestants d'opposition réclament la démission depuis le 25 janvier.Le nouveau secrétaire général du PND est Hossam Badrawi, membre de l'aile libérale du parti.

Place Tahrir au centre du Caire (5 février 2011)
Place Tahrir au centre du Caire (5 février 2011) (AFP/MARCO LONGARI)

Parmi ces dirigeants figurent Hosni Moubarak, et son fils Gamal, dont des milliers de manifestants d'opposition réclament la démission depuis le 25 janvier.

Le nouveau secrétaire général du PND est Hossam Badrawi, membre de l'aile libérale du parti.

La télévision d'Etat égyptienne a en effet annoncé en fin de journée samedi que "les membres du comité exécutif (du parti de M. Moubarak) ont démissionné de leurs postes". Washington a aussitôt qualifié ces démissions d'"étape positive vers un changement politique nécessaire", tout en ajoutant: "Nous attendons des gestes supplémentaires".

Le fils du président, Gamal Moubarak, a été évincé du poste de président du comité politique du PND, au profit également de M. Badrawi, connu pour avoir de bons rapports avec l'opposition. Gamal Moubarak, 47 ans, était jusqu'à récemment considéré par beaucoup comme le successeur potentiel de son père, au pouvoir depuis 1981.

De son côté, le président Obama "a insisté sur l'importance d'une transition ordonnée et pacifique débutant dès maintenant, vers un gouvernement répondant aux aspirations du peuple égyptien, et notamment de négociations crédibles entre le gouvernement et l'opposition", a indiqué la présidence américaine.

Explosion d'un gazoduc
Samedi matin, des inconnus ont fait exploser à Cheikh Zouwayed dans le Sinaï, à 10 kilomètres de la bande de Gaza, un gazoduc approvisionnant la Jordanie. Le gazoduc, qui se divise en deux sections, l'une acheminant du gaz vers la Jordanie, l'autre vers Israël, se trouve dans la localité de Lehfen, dans le nord du Sinaï. "Le gazoduc vers la Jordanie a été attaqué et l'approvisionnement d'Israël interrompu", a dit un responsable égyptien à l'AFP.

A Jérusalem, la radio israélienne, citant des propos du gouverneur égyptien d'El-Arich, a affirmé que l'attaque n'avait pas causé de dommages au gazoduc sous-marin long de 100 km qui achemine le gaz depuis Al-Arich (Egypte ) jusqu'au port israélien d'Ashkelon, près de Tel-Aviv. L'incendie a été circonscrit au bout de trois heures. A la suite de cette attaque, Israël a décidé samedi d'interrompre provisoirement ses importations de gaz naturel égyptien.

Le directeur du bureau d'Al-Jazira libéré
La chaîne de télévision satellitaire qatarie Al-Jazira a annoncé samedi que au lendemain de la mise à sac du bureau.

M. Fayed avait été arrêté samedi avec un autre journaliste, Ahmed Yousef, au lendemain de la mise à sac de son bureau du Caire, a indiqué la chaîne, interdite depuis le 30 janvier par les autorités égyptiennes. M. Yousef serait de son côté toujours retenu par les autorités égyptiennes.

La chaîne, qui couvre largement le soulèvement contre le président Hosni Moubarak, a toujours eu des relations tendues avec le gouvernement égyptien. La diffusion des émissions de la chaîne a été interrompue sur le satellite relevant du gouvernement égyptien, Nilesat. L'ensemble de ses journalistes se sont vu révoquer leur accréditation en Egypte et neuf de ses reporters ont été brièvement arrêtés ces derniers jours, selon elle.

Un chef du Hamas évadé d'une prison égyptienne de retour à Gaza
Un chef militaire du Hamas est revenu samedi dans la bande de Gaza après s'être évadé de prison en marge des manifestations en Egypte. Ayman Nofal avait été arrêté début 2008 au Sinaï égyptien, précise-t-on.

Cinq autres activistes palestiniens qui étaient incarcérés à la prison d'Abou Zaabal, au Caire, ont regagné Gaza cette semaine en empruntant des tunnels de contrebande pour échapper aux contrôles frontaliers égyptiens.

Lire aussi :