Cet article date de plus de douze ans.

Attentat meurtrier au sud-est d'Alger

Au moins 18 gendarmes ont trouvé la mort mercredi en Algérie dans l'attentat le plus meurtrier en dix mois
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Au moins 18 gendarmes ont trouvé la mort mercredi en Algérie dans l'attentat le plus meurtrier en dix moisAu moins 18 gendarmes ont trouvé la mort mercredi en Algérie dans l'attentat le plus meurtrier en dix mois

Différentes sources locales évoquent de leur côté un bilan de 20 à 24 morts. Ils ont été tués dans une embuscade tendue par les islamistes à un convoi de voitures de la gendarmerie.

L'attentat a eu lieu vers 20h mercredi près de Mansourah, à 200 km au sud-est d'Alger, sur un grand axe routier de la région allant vers les villes de l'Est.

Selon les sources locales citées par l'AFP, les gendarmes revenaient d'accompagner des employés chinois travaillant sur un chantier de la future autoroute qui traversera l'Algérie d'Est en Ouest. La société chinoise CITIC/CRCC a été chargée de la construction d'un tronçon entre Alger et Bordj Bou Arreridj.

Le convoi a été surpris sur le chemin du retour par l'explosion sur la route de bombes artisanales suivie de tirs nourris qui ont tué les victimes. Les assaillants ont réussi ensuite à prendre la fuite, en emportant des armes et des uniformes.

Les forces de sécurité, appuyées par des hélicoptères, ont lancé une vaste opération pour tenter de les intercepter, ont ajouté ces sources.

Cet attentat est le plus meurtrier commis par les islamistes se réclamant d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) depuis août 2008. Un kamikaze s'était alors fait exploser devant l'école supérieure de la gendarmerie aux Issers, à l'est d'Alger, faisant 48 morts.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.