Cet article date de plus de dix ans.

Atlantis, qui s'est amarrée dimanche à la Station spatiale internationale (ISS), a commencé à livrer des vivres

Lancée de Floride vendredi, Atlantis est la dernière navette spatiale américaine à prendre son envol: elle n'aura pas de remplaçante avant quatre ou cinq ans.Les quatre astronautes Atlantis ont commencé lundi à livrer des vivres pour un an à l'équipage permanent de l'ISS.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
La navette Atlantis à l'approche de l'ISS (AFP - Nasa TV)

Lancée de Floride vendredi, Atlantis est la dernière navette spatiale américaine à prendre son envol: elle n'aura pas de remplaçante avant quatre ou cinq ans.

Les quatre astronautes Atlantis ont commencé lundi à livrer des vivres pour un an à l'équipage permanent de l'ISS.

Les astronautes ont retiré le module de fret Raffaelo de la soute de l'orbiteur, en utilisant le bras robotisé de la Station, avant de l'attacher à l'avant-poste orbital. Le module pressurisé, de la taille d'un minibus et construit par l'agence spatiale italienne, contient quatre tonnes de vivres, fournitures, pièces de rechange et matériel d'expériences scientifiques.

Raffaelo transporte notamment 1,2 tonne de denrées alimentaires devant permettre à l'équipage permanent de six astronautes de l'ISS, renouvelé tous les six mois, de tenir une année. Les astronautes d'Atlantis et de la Station spatiale internationale commenceront mardi à décharger le module.

Atlantis sert à l'exploration humaine du système solaire. L'ISS est en orbite à une altitude d'environ 350 kilomètres au-dessus de la Terre et tourne autour à la vitesse de 28.000 km/h.

La navette, avec à son bord trois hommes et une femme, doit lui livrer 3,7 tonnes de vivres, équipements et pièces de rechange devant permettre à l'avant-poste orbital et aux six astronautes présents en permanence, de tenir pendant un an.

Atlantis achemine aussi un mécanisme robotique expérimental destiné à refaire le plein de carburant des satellites pour prolonger leur utilisation.

Il est prévu qu'Atlantis revienne sur Terre le 20 juillet, soit douze jours après le décollage depuis le pas de tir de Cap Canaveral vendredi.

Lire aussi: "Géopolis" : le dossier Espace

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.