Cet article date de plus de dix ans.

Afghanistan : des enquêteurs sur le massacre de 16 civils attaqués

Une délégation envoyée par le gouvernement afghan sur les lieux de la tuerie perpétrée par un soldat américain dimanche a été visée par des tirs. Au moins un policier a été blessé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des manifestants brûlent une effigie du président américain Barack Obama à Kandahar, en Afghanistan, le 13 mars 2012.  (NOORULLAH SHIRZADA / AFP)

Deux jours après la tuerie perpétrée par un soldat américain, la situation empire mardi 13 mars en Afghanistan. Une délégation envoyée par le gouvernement afghan pour enquêter sur le massacre de ces 16 civils tués dimanche dans le sud du pays a été attaquée près du lieu du drame.

Au moins un policier a été blessé par des tirs qui ont conduit la délégation à écourter sa visite, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Les talibans menacent de "décapiter des soldats meurtriers"

Près de 400 étudiants ont par ailleurs manifesté mardi contre les Etats-Unis à Jalalabad, la principale ville de l'est afghan. Ils ont défilé aux cris de "Mort à l'Amérique, mort à Obama !" en réclamant que le soldat américain soit jugé publiquement en Afghanistan. "Le Jihad [guerre sainte] est le seul moyen de bouter les envahisseurs américains hors d'Afghanistan", pouvait-on lire sur une des nombreuses pancartes brandies par la foule, barrées de slogans hostiles aux Etats-Unis.

FTVi

Dans un nouveau communiqué, les talibans ont de leur côté menacé de décapiter des militaires américains en représailles à la tuerie. "L'émirat islamique avertit une nouvelle fois les animaux américains que les moudjahidine vont se venger et, avec l'aide d'Allah, vont tuer et décapiter vos soldats meurtriers sadiques", a affirmé Zabihoullah Moudjahid, porte-parole des talibans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.