VIDEO. Manifestation antinucléaire à Tokyo avant le 2e anniversaire de Fukushima

Le Parti Libéral-Démocrate japonais (droite), qui a gagné les dernières élections législatives, prône le redémarrage des réacteurs.

Francetv info avec AFP

La catastrophe de Fukushima débutait il y a près de deux ans, le 11 mars 2011. A cette occasion, des milliers de manifestants ont défilé, samedi 9 mars, à Tokyo, pour exiger l'abandon rapide de l'énergie nucléaire au Japon. Selon les organisateurs, 15 000 personnes ont participé à la manifestation. De son côté, la police n'a fourni aucune estimation.

La foule comprenait des résidents de la région de Fukushima (nord-est du Japon) et des personnalités, dont le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe. Les protestataires réclamaient le démantèlement de toutes les centrales nucléaires du pays. Le gouvernement de centre-gauche sortant, dirigé par Yoshihiko Noda et battu dans les urnes en décembre, avait promis d'abandonner l'énergie nucléaire d'ici à la fin des années 2030. Mais le Parti Libéral-Démocrate (droite), qui a gagné les dernières élections législatives, prône le redémarrage des réacteurs.

Actuellement, seuls deux des cinquante réacteurs de l'archipel sont en fonctionnement alors que le parc nucléaire fait l'objet de vérifications de sécurité poussées depuis la catastrophe.

Le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe (D) manifeste à Tokyo, la capitale du Japon, pour réclamer le démantèlement de toutes les centrales nucléaires du pays, le 9 mars 2013.
Le prix Nobel de littérature Kenzaburo Oe (D) manifeste à Tokyo, la capitale du Japon, pour réclamer le démantèlement de toutes les centrales nucléaires du pays, le 9 mars 2013. (YOSHIKAZU TSUNO / AFP)