Une île du Vanuatu évacuée pour la deuxième fois en sept mois à cause d'une éruption volcanique

Les autorités de l'archipel ont déclaré l'état d'urgence sur l'île d'Ambae, dans le nord, dont 11 000 habitants avaient déjà été évacués en septembre à cause du volcan Manaro Voui.

Un panache de cendres s\'élève au-dessus du volcan Manaro Voui, sur l\'île d\'Ambae (Vanuatu), le 30 septembre 2017.
Un panache de cendres s'élève au-dessus du volcan Manaro Voui, sur l'île d'Ambae (Vanuatu), le 30 septembre 2017. (DAN MCGARRY / VANUATU DAILY POST / AFP)

Les habitants d'une île du Vanuatu, dans le sud du Pacifique, se préparent vendredi 13 avril à vivre leur seconde évacuation en sept mois. Les autorités de l'archipel ont déclaré l'état d'urgence sur l'île d'Ambae, dans le nord, dont 11 000 habitants avaient déjà été évacués en septembre à cause du volcan Manaro Voui. L'Observatoire de prévention des risques géologiques du Vanuatu a annoncé que le Manaro Voui connaissait actuellement une éruption de niveau trois, sur une échelle qui en compte cinq.

Un responsable au ministère du Changement climatique, Jesse Benjamin, a indiqué que la nouvelle évacuation serait menée de façon beaucoup plus ordonnée qu'en septembre, quand une flottille de petites embarcations avait été mobilisée pour aller chercher les habitants d'Ambae. "L'évacuation de l'année dernière a été menée dans la hâte, dans la crainte d'une éruption de grande ampleur, a-t-il dit au Daily Post. Il y a un mécontentement au sujet de la façon dont cela s'était passé. Nous allons cette fois-ci évacuer dans un premier temps les populations les plus touchées."