Cet article date de plus d'onze ans.

Après le séisme, une cathédrale en carton pour Christchurch

L'édifice remplacera la cathédrale centenaire détruite après le violent séisme qui a ravagé cette région de la Nouvelle-Zélande en février 2011.

Article rédigé par franceinfo avec Reuters
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le projet de cathédrale en carton de l'architecte Shigeru Ban pour remplacer l'édifice détruit de Christchruch en Nouvelle-Zélande. (ANGLICAN CHURCH OF NEW ZEALAND / AFP)

Une église en carton pour remplacer une cathédrale centenaire. C'est le projet choisi le 16 mars 2012 pour remplacer l'église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande), endommagée par le tremblement de terre du 22 février 2011 et détruite par mesure de sécurité. L'idée, qui peut paraître saugrenue, est l'oeuvre de l'architecte japonais Shigeru Ban, concepteur du Centre Pompidou de Metz et mondialement connu pour ses constructions en carton après d'autres catastrophes naturelles.

L'édifice nommé "cathédrale transitionnelle" sera constitué de 64 rouleaux de cartons de 83 cm de diamètre, long de 18 à 22 mètres et montés sur une structure en acier et en bois. Protégé par un matériau transparent assurant l’étanchéité, il pourra abriter environ 700 personnes. Cette cathédrale anglicane coûtera 2,5 millions d’euros et devrait être achevée en décembre 2012 pour une durée de vie de 20 ans.

"La cathédrale transitionnelle est un symbole d'espoir pour l'avenir de la ville, en plus d'être durable et abordable", selon un porte-parole du projet. Pour la Nouvelle Zélande, la reconstruction de sa deuxième ville, donc certains quartiers ont été entièrement rasés, pourrait coûter quelque 12,5 milliards de dollars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.