Au moins 758 morts dans un séisme de magnitude 7,9 au Népal, selon un bilan provisoire

Un puissant séisme de magnitude 7,5 a ébranlé le Népal et de fortes secousses ont été ressenties dans ce pays himalayen et dans certaines régions de l'Inde.

Les secours tentent d\'extraire des survivants des décombres, après le violent séisme qui touché Katmandou, capitale du Népal, le 25 avril 2015. 
Les secours tentent d'extraire des survivants des décombres, après le violent séisme qui touché Katmandou, capitale du Népal, le 25 avril 2015.  (NARENDRA SHRESTHA / MAXPPP)

Un puissant séisme de magnitude 7,9 a fait, samedi 25 avril, au moins 758 morts au Népal, selon les autorités locales. Selon un officiel du ministère de l'Intérieur, au moins 467 personnes ont été tuées dans la vallée de Katmandou, la zone la plus peuplée du pays. Il s'agit encore d'un bilan provisoire. Selon la police locale, le bilan s'élèverait à 876 morts dans le pays.

Les secousses ont provoqué d'importantes destructions, ébranlant aussi certaines régions du nord de l'Inde et du Bangladesh.

Une dizaine de corps extraits des ruines de la tour Dharhara

Plus tôt un diplomate népalais en poste à New Delhi avait fait état de "centaines de morts" probables. "Nous avons reçu des informations selon lesquelles il y a eu d'importantes pertes de vies humaines et de biens matériels au Népal", notamment dans la capitale et dans la ville touristique de Pokhara, a déclaré le numéro deux de l'ambassade du Népal.

Selon l'Institut américain de géophysique (USGS), le séisme de magnitude 7,9 s'est produit à 81 kilomètres au nord-ouest de Katmandou. Sa magnitude -- initialement évaluée à 7,5 -- a ensuite été revue à la hausse. Le tremblement de terre a provoqué l'effondrement de la tour historique de Dharhara, dans le centre de la capitale népalaise, selon des témoins. Une dizaine de corps ont été extraits des ruines de la tour, selon un photographe de l'AFP.

"Tout est tombé"

Des habitants pris de panique se sont rués dans la rue au moment du séisme qui s'est produit à l'heure du déjeuner, vers midi, et des murs de bâtiments se sont effondrés. "Autour de moi, les murs des maisons se sont effondrés dans la rue. Toutes les familles sont dehors dans la cour, blotties les unes contre les autres, les secousses continuent", a rapporté un journaliste de l'AFP à Katmandou. "Tout a commencé à trembler. Tout est tombé. Les murs le long de la rue principale se sont écroulés. Les grilles du stade national se sont effondrées", a raconté de son côté un habitant de Katmandou. Le séisme a provoqué des dégâts à l'aéroport international de Katmandou qui a été fermé "pour raisons de sécurité" selon son directeur.

Des photographies postées sur internet montrent des bâtiments détruits, de larges fissures dans les rues et des habitants angoissés assis dehors, certains avec leur bébé dans les bras.

 

Selon les médias locaux, les secousses ont duré entre 30 secondes et deux minutes. L'impact du séisme a été ressenti dans de larges zones du nord de l'Inde, a confirmé le directeur général du département météorologique indien. A New Delhi, l'immeuble de l'AFP a été évacué à deux reprises, a indiqué un correspondant de l'agence.

Le bilan pourrait être lourd

"Nous sommes en train de réunir davantage d'informations et nous nous efforçons de venir en aide à ceux qui ont été touchés, chez nous et au Népal", a tweeté le Premier ministre indien. "Les dégâts potentiels d'un séisme de magnitude supérieure à 7 sont élevés. La durée des secousses a varié d'un endroit à l'autre. A Delhi elle a atteint 50 à 55 secondes", a précisé le directeur général du département météorologique indien. 

Le séisme a également été ressenti dans de larges régions du Bangladesh, provoquant des scènes de panique dans les rues de la capitale, Dacca, où les habitants se sont précipités dans la rue.

On redoute un bilan important en raison de la fragilité des habitations de la ville, qui compte de nombreux temples hindous en bois. En 1934, un séisme de magnitude 8,3 avait fait plus de 8 500 morts dans la capitale népalaise. En 2011, un séisme de magnitude 6,9 avait ébranlé le nord-est de l'Inde, secouant le Népal, et faisant 110 morts.