Thaïlande : des milliers de personnes fuient des îles touristiques à l'approche de la tempête Pabuk

Pabuk, qui désigne un poisson-chat géant en lao, devrait causer de fortes pluies dans plusieurs villes du sud du royaume dès vendredi.

Des bateaux de pêche dans un port de la province de Pattani en Thaïlande à l\'approche de la tempête Pabuk, le 3 janvier 2019.
Des bateaux de pêche dans un port de la province de Pattani en Thaïlande à l'approche de la tempête Pabuk, le 3 janvier 2019. (SURAPAN BOONTHAMON / REUTERS)

Des dizaines de milliers d'habitants et de touristes ont fui plusieurs communes de Thaïlande à l'approche de la tempête tropicale Pabuk. Celle-ci devrait provoquer, vendredi 4 janvier, de fortes pluies, des vents violents et des vagues de plusieurs mètres dans le sud du royaume. La tempête devrait notamment frapper les îles très touristiques de Koh Samui, Koh Phangnan et Koh Tao, situées dans le golfe de Thaïlande.

Les autorités locales ont annoncé la mise en place d'abris pour ceux qui décideraient de rester alors que de nombreux touristes n'ont pas pu trouver un vol. Bangkok Airways, qui détient un quasi-monopole sur la liaison aérienne avec l'île, a annulé tous ses vols à destination de Samui vendredi.

Pabuk, qui désigne un poisson-chat géant en lao, devrait causer de fortes pluies dans d'autres hauts lieux touristiques, notamment Krabi ou Phuket dans la mer d'Andaman. Il est toutefois peu probable que Pabuk, première tempête tropicale à frapper cette partie du pays en dehors de la saison de la mousson depuis environ trente ans, se transforme en typhon, d'après les météorologistes. 

De fortes pluies sont également attendues dans les provinces de Pattani, Narathiwat et Yala, limitrophes de la Malaisie. L'économie thaïlandaise est fortement tributaire du tourisme. Le royaume devrait accueillir un nombre record de 40 millions de visiteurs cette année, dont une majorité se rendent dans les stations balnéaires du sud.