Népal : les zones reculées toujours impossibles d'accès

Les secours peinent toujours à rejoindre les villages les plus isolés. Une équipe de France 2 fait le point sur la situation.

France 2

Dans les villages autour de Katmandou, cinq jours après le séisme, la situation est toujours extrêmement critique. Les équipes de secours ont beaucoup de mal à rejoindre ces zones.

Dans les villages reculés, les habitants creusent à mains nues dans les décombres. Tout près de l'épicentre du tremblement de terre, aucune équipe de secours. Les rescapés dorment dans des abris de fortune au-dessus des gravats. "Nos chambres, nos animaux, nos habits, nous avons tout perdu. Et notre gouvernement ne nous apporte aucune aide", déplore au micro de France 2, un instituteur népalais.

Des hélicoptères font des rotations

Des centaines de villages isolés sont toujours inaccessibles. Les dégâts y sont considérables. Pour apporter de l'aide humanitaire, le seul moyen reste les hélicoptères. Chargés en sucre, en farine, ils effectuent des dizaines de trajets pour atteindre les régions montagneuses les plus isolées. Par endroit, des organisations humanitaires parviennent à installer des hôpitaux de campagne, mais elles peinent à remplir leur rôle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une famille de sinistrées de Katmandou sous la pluie (Népal), le 28 avril 2015
Une famille de sinistrées de Katmandou sous la pluie (Népal), le 28 avril 2015 (NAVESH CHITRAKAR / REUTERS)