Première alerte concernant la grippe aviaire au Japon depuis 2011

Le virus a été détecté dans des élevages de volailles. Plus de 100000 volatiles ont été abattus. 

La présence du virus de la grippe aviaire a été repérée dans une ferme située dans le centre des Pays-bas, dimanche 16 novembre 2014. 
La présence du virus de la grippe aviaire a été repérée dans une ferme située dans le centre des Pays-bas, dimanche 16 novembre 2014.  (GUAN YUROU / IMAGINECHINA / AFP)

Cela faisait trois ans que le Japon n'en avait pas entendu parler. Tokyo a confirmé la présence du virus de la grippe aviaire dans la préfecture de Kumamoto (Sud), dimanche 13 avril. Des tests, effectués sur un élevage de 56 000 volatiles, ont révélé la présence de la souche H5 dans une ferme de la région, a précisé le ministère de l'Agriculture. La veille, le propriétaire avait rapporté une hausse du nombre de volailles mortes soudainement.

Dans la foulée, les autorités ont ordonné l'abattage de plus de 100 000 volailles, celles de la ferme concernée et d'une autre située dans les environs et détenue par le même propriétaire. Il est désormais interdit de transporter ou déplacer des animaux des deux fermes incriminées et des élevages voisins. Des opérations de désinfection sont en cours, ainsi que de nouveaux dépistages.

Le ministère a encore mis en garde les éleveurs contre les risques d'infection, rappelant la présence persistante de la maladie en Asie, dont la Corée du Sud voisine. Les véhicules passant à proximité des deux fermes seront donc désinfectés à des points donnés afin d'empêcher la propagation de l'épidémie. Enfin, une équipe d'experts va être envoyée sur les lieux pour déterminer la cause de l'infection.