Chine : la fin du charbon ?

Leader mondial de la pollution, la Chine doit remédier au brouillard qui englobe ses villes et a donc décidé d'interdire l'utilisation du charbon à certaines d'entre elles.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Dans ce bassin minier du nord de la Chine, ce mardi 12 décembre, tout fonctionne au ralenti. Dans les mines, les entrepôts de stockage, peu d'activité, ou pas du tout. À Daliuta, les usines de charbon sont dans la ville, témoins d'un âge d'or révolu. D'autant que cette année, les autorités ont interdit la consommation de charbon dans 28 villes du pays. Les gueules noires, ici, font grise mine.

Une police de l'environnement

Après des années de pollution record, le gouvernement chinois a, cet hiver, pris des mesures draconiennes. La dernière centrale à charbon de Pékin est fermée. Dans une autre ville, en Mandchourie, les ouvriers finissent d'installer les nouvelles chaudières au gaz pour les particuliers. Dans la capitale, zone sans charbon, une police de l'environnement a tout juste été créée il y a un an et veille au grain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des cheminées et une tour de refroidissement d\'une centrale thermique à charbon détruites par explosion, le 23 mai 2017 à Nankin (Chine).
Des cheminées et une tour de refroidissement d'une centrale thermique à charbon détruites par explosion, le 23 mai 2017 à Nankin (Chine). (JIA ZHENG / IMAGINECHINA / AFP)