Cet article date de plus de neuf ans.

Pakistan : neuf alpinistes étrangers tués dans une attaque revendiquée par les talibans

Les alpinistes, de nationalités ukrainienne et chinoise, ont été tués par balles dans une région pourtant réputée sûre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'attaque a été menée contre un camp de base du Nanga Parbat, 9e sommet du monde (8 126 mètres), à environ 1 280 mètres d'altitude. (ZULFIKAR ALI / AFP)

Ce type d'attaque est inédit dans la région de l'Himalaya pakistanais, habituellement épargnée par les attentats. Neuf alpinistes étrangers ont été tués par balle, dans la nuit de samedi à dimanche 23 juin par des islamistes déguisés en policiers. L'attaque, destinée à venger la mort d'un chef taliban tué par un tir de drone américain, a été revendiquée par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP).

Cinq Ukrainiens et un nombre encore indéterminé de Chinois ont été abattus. Un Pakistanais a également trouvé la mort tandis qu'un Chinois a survécu, selon des sources officielles.

"Faire du Pakistan un lieu sûr pour les touristes"

Le Premier ministre Nawaz Sharif a condamné cette attaque contre un camp de base du Nanga Parbat, 9e sommet du monde (8 126 mètres), à environ 1 280 mètres d'altitude. "De tels actes cruels et inhumains ne sauraient être tolérés et tous les efforts seront entrepris pour faire du Pakistan un lieu sûr pour les touristes", a-t-il déclaré dans un communiqué.

"Il y avait neuf étrangers et un Pakistanais. Des hommes armés sont arrivés et ont ouvert le feu sur eux. Nous avons eu la confirmation qu'ils ont été tués", a indiqué à l'AFP un responsable de la police du district de Diamer. Selon le ministre de l'Intérieur Chaudhry Nisar, les assaillants étaient habillés comme une police paramilitaire locale et avaient pris deux guides en otage pour les emmener jusqu'au camp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.