Cet article date de plus de neuf ans.

L’Indonésie au régime sec avant le ramadan

Alors que le ramadan débute le 9 juillet 2013, les autorités ont demandé à la police d’organiser des raids dans la capitale indonésienne. Elle doit détruire les produits illicites - alcool et pornographie - dans les lieux qui en font commerce.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des centaines de bouteilles de boissons alcoolisées et de DVD pornographiques piratés sont détruits dans un poste de police de Jakarta, le 8 juillet 2013.  (AFP PHOTO / ADEK BERRY)
Avec ses 240 millions d'habitants, l’Indonésie est le plus grand pays musulman du monde (90% de la population).
 
Comme tous les ans, un mois avant le ramadan, le gouvernement multiplie les actions pour que les fidèles restent dans le droit chemin.
 
Mais la destruction de milliers de DVD piratés n’empêche pas des millions de films à  caractère sexuel de transiter via internet. Et ce, malgré une loi anti-pornographie de 2008 pour  bloquer l’accès à ces sites.
 
L’autre préoccupation du gouvernement à la veille de ce mois, où la pratique du jeûne est obligatoire, est la vente et la consommation d’alcool.
 
Une loi serait en cours de discussion au parlement pour prohiber toutes les boissons alcoolisées du pays. Elle s’appliquerait même dans les hauts lieux touristiques que sont Bali (pourtant à majorité hindouiste) Java ou Sumatra. Des amendes, mais surtout des peines pouvant aller de deux à cinq ans d’emprisonnement, sont envisagées.
 
Une telle mesure risquerait fortement de ternir l’image d’un pays en plein développement économique, où des classes moyennes émergent et, avec elles, une occidentalisation du pays.
 
Ce que déplorent les religieux, comme le Front des défenseurs de l’islam, qui veulent eux aussi faire interdire l’alcool sur tout le territoire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.