Le Qatar veut investir 10 milliards d'euros dans des groupes français

Le projet est encore à l'étude. En parallèle, l'émirat doit également signer un accord à destination des PME, d'ici à la fin de l'année.

L\'ambassadeur du Qatar en France, Mohamed Jaham Al-Kuwari, a annoncé que son pays pourrait investir 10 milliards d\'euros dans les grands groupes hexagonaux. 
L'ambassadeur du Qatar en France, Mohamed Jaham Al-Kuwari, a annoncé que son pays pourrait investir 10 milliards d'euros dans les grands groupes hexagonaux.  (PIERRE VERDY / AFP)

ECONOMIE – Il possède déjà des participations dans le groupe Total, Vinci, Lagardère, Veolia Environnement, LVMH et Vivendi. Mais l'émirat du Qatar veut aller plus loin. Il pourrait investir la somme totale de 10 milliards d'euros dans les grands groupes français, a annoncé son ambassadeur en France, mardi 6 novembre.

"Les 10 milliards d'euros seront des fonds du Qatar pour prendre des parts dans des grands groupes français, monter des projets ensemble ou faire des partenariats dans des pays tiers", a expliqué Mohamed Jaham Al-Kuwari. "Ce n'est pas finalisé, c'est une idée qu'on est en train d'étudier".

En parallèle, un accord doit être signé d'ici à la fin de l'année sur la création d'un fonds franco-qatari à destination des petites et moyennes entreprises (PME). Il pourrait atteindre 300 millions d'euros, a annoncé l'ambassadeur. La moitié du fonds sera dotée par son bras financier, la Qatar Investment Authority, "à hauteur de 100-150 millions d'euros". L'autre moitié par la France, grâce à la Caisse de dépôt et de consignation (CDC) et à des partenaires privés.

D'ici 2030, le Qatar espère que les revenus tirés de ses investissements internationaux seront supérieurs à ceux du pétrole et du gaz.