Cet article date de plus de neuf ans.

Le dissident chinois Ai Weiwei soupçonné de "pornographie"

L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei, visé par un important redressement fiscal qu'il conteste, a annoncé vendredi faire aussi l'objet d'une enquête pour "pornographie".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'artiste dissident chinois Ai Weiwei dans le jardin de sa maison à Pékin le 7 novembre 2010.  (PETER PARKS/AFP)

L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei a annoncé vendredi 18 novembre faire l'objet d'une enquête pour "pornographie", pour d'anciennes photographies où il posait nu. 

Ai Weiwei, célèbre notamment pour avoir participé à la conception du "nid d'oiseau", le stade olympique de Pékin, est également accusé de fraude fiscale par le régime et incarne aujourd'hui la constation chinoise.

Il avait été mis sous enquête des services fiscaux après avoir été détenu au secret de début avril à fin juin 2011 à la suite de son arrestation à l'aéroport de Pékin, alors que la Chine resserrait l'étau autour de la dissidence par peur de la contagion des révoltes dans le monde arabe.

Son arrestation avait soulevé une vague d'indignation à travers le monde. Mais très peu d'artistes ou dissidents chinois avaient osé s'exprimer en sa faveur. Grâce à des dons spontanés de milliers de Chinois, il avait réussi à déposer à temps la caution demandée par le fisc, qui lui réclame 15 millions de yuans (1,7 million d'euros) pour évasion fiscale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.