Le cargo échoué au large de la Nouvelle-Zélande se brise en deux

Cet incident fait craindre une nouvelle catastrophe écologique alors que 300 tonnes de carburant se sont déversés au large des côtes néo-zélandaises.

Le \"Rena\", échoué depuis trois mois au large des côtes néo-zélandaises, s\'est brisé en deux sous dans la nuit du samedi 7 à dimanche 8 janvier.
Le "Rena", échoué depuis trois mois au large des côtes néo-zélandaises, s'est brisé en deux sous dans la nuit du samedi 7 à dimanche 8 janvier. (LOC / MARITIME NEW ZEALAND / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Faut-il craindre une nouvelle marée noire ? Le porte-conteneurs échoué depuis trois mois au large des côtes néo-zélandaises s'est brisé en deux sous l'effet de la tempête dans la nuit du samedi 7 à dimanche 8 janvier. Le "Rena", qui bat pavillon libérien, s'est échoué le 5 octobre sur un récif situé à 22 km au large de Tauranga sur la côte Est de l'île Nord du pays. Il a déjà déversé quelque 300 tonnes de carburant et quelques uns de ses conteneurs dans la mer.

Les deux morceaux du Rena se trouvent toujours sur le récif de l'Astrolabe et la poupe est désormais séparée de 30 mètres de la proue après les mauvaises conditions climatiques de la nuit de vendredi, annoncent les autorités maritimes. Des centaines de conteneurs sont tombés dans la mer lorsque le cargo s'est brisé en deux.

Moins de pétrole qu'en octobre ?

La quantité de pétrole qui pourrait se déverser dans les prochains jours devrait être moins importante que début octobre, indique Alex van Wijingaarder, commandant du National On-Scene, organisme chargé de la gestion des marées noires. 

Le commandant du Rena et son second, tous deux d'origine philippine, ont été inculpés pour conduite dangereuse et déversement de susbstances toxiques et doivent comparaître de nouveau devant la justice en février.

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.