Cet article date de plus de neuf ans.

L'Iran exhibe 30 missiles et réaffirme son droit à enrichir de l'uranium

A la veille de l'Assemblée génerale de l'ONU, le pays donne le ton. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un missile balistique de type Sejil présenté au défilé des forces armées à Téhéran, en Iran, le 22 septembre 2013.  (ATTA KENARE / AFP)

Ils sont théoriquement capables d'atteindre Israël mais aussi les bases militaires américaines dans la région. Trente missiles balistiques de type Sejil et Ghadr, d'une portée annoncée de 2 000 kilomètres, ont été présentés par les forces armées iraniennes dimanche 22 septembre, lors de leur défilé annuel. C'est la première fois que l'Iran montre un nombre aussi important de missiles balistiques.

"Au cours des 200 dernières années, l'Iran n'a jamais agressé un autre pays. Aujourd'hui encore, les forces armées de la République islamique et le régime ne commenceront jamais une agression dans la région, mais résisteront toujours avec détermination et de manière victorieuse face aux agresseurs", a déclaré le président Hassan Rohani.

Le nouveau chef d'Etat a par ailleurs réaffirmé le droit de son pays à enrichir de l'uranium sur son sol, à la veille de son départ pour l'Assemblée génerale de l'ONU où cette question sera au centre des discussions internationales. "Le peuple iranien veut se développer et ne cherche pas à fabriquer l'arme atomique", a-t-il martelé, alors que les grandes puissances occidentales soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert de son programme civil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.