Indo-Pacifique : la France tente de se démarquer face à la Chine et aux États-Unis

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Indo-Pacifique : la France tente de se démarquer face à la Chine et aux États-Unis
Indo-Pacifique : la France tente de se démarquer face à la Chine et aux États-Unis Indo-Pacifique : la France tente de se démarquer face à la Chine et aux États-Unis (France 2)
Article rédigé par France 2 - M.Burgot, T.Donzel
France Télévisions
France 2
Plusieurs territoires français sont situés dans l'Indo-Pacifique. Alors que la Chine et les États-Unis se disputent cette zone d'influence, Paris tente de tirer son épingle du jeu.

Emmanuel Macron est le premier président français à aller au Vanuatu, mais aussi en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Ces deux états indépendants, situés au cœur de la zone Indo-Pacifique représentent un enjeu stratégique. Ici, la Chine et les États-Unis mènent une lutte d'influence sans merci. La France a des intérêts majeurs dans cette zone avec sept départements, régions et collectivités d'Outre-mer situés dans l'Indo-Pacifique. Cela représente plus d'1,5 million de Français et 9 millions de km2 de zone économique exclusive.  

Une diplomatie environnementale soutenue par la France 

La concurrence est rude face à Pékin qui investit et construit massivement. En Papouasie-Nouvelle-Guinée, la population est exaspérée. "Quand les investisseurs chinois arrivent, ils viennent avec leur propre main d'œuvre, ils disent que nous on ne sait pas travailler", regrette Gabia Gagarimabu, ancien député de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Face à la Chine, Emmanuel Macron oppose sa diplomatie environnementale, pour une action face au changement climatique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.