Des militaires s’entraînent à des exercices de survie en Thaïlande

Boire du sang de reptiles, manger des scorpions ou encore des insectes, ne sont que quelques exemples spectaculaires des exercices de survie pratiqués dans le cadre du «Cobra Gold». Ce rassemblement multinational annuel met avant tout l’accent sur des entraînements militaires.

Le 20 février 2013, sur une base militaire de la jungle thaïlandaise, dans la province de Chonburi à l’est du pays, un marine américain boit le sang d\'un cobra, lors d\'un exercice de survie, dans le cadre des opérations annuelles appelées «Cobra Gold».
Le 20 février 2013, sur une base militaire de la jungle thaïlandaise, dans la province de Chonburi à l’est du pays, un marine américain boit le sang d'un cobra, lors d'un exercice de survie, dans le cadre des opérations annuelles appelées «Cobra Gold». (REUTERS/Damir Sagolj)

L’objectif principal de Cobra Gold est de maintenir et d’améliorer les relations entre les armées de Nations partageant des objectifs et des engagements communs de sécurité dans la région Asie-Pacifique.

Environ 13.000 soldats venus de sept pays, Thaïlande, Etats-Unis, Singapour, Indonésie, Japon, Corée du Sud et Malaisie, participent à Cobra Gold pendant onze jours. La manifestation se termine le 21 février 2013.

Les bases aériennes et les ports thaïlandais sont indispensables pour l’armée américaine.

En 2014, la Birmanie pourrait être conviée pour la première fois en tant qu'observateur à participer à cette opération. Une preuve du rapprochement entre les deux pays, alors que Washington s’inquiète de l’influence de plus en plus marquée de la Chine dans cette région.