Cet article date de plus de sept ans.

De Poutine à Sarkozy, six divorces de chefs d'Etat qui ont défrayé la chronique

Le président russe vient d'annoncer qu'il mettait fin à son mariage. Comme lui, d'autres dirigeants se sont séparés de leur femme alors qu'ils étaient en exercice.

 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le président russe Vladimir Poutine et sa femme Lioudmila, le 7 mai 2012. (ALEXEI NIKOLSKY / RIA-NOVOSTI)

C’est à la télévision, en sortant d’un ballet, et au détour d'une question, que le président russe Vladimir Poutine a annoncé, le 6 juin, son divorce avec son épouse Lioudmila. Il n'est pas le premier chef d'Etat en exercice à divorcer. Voici quelques exemples particulièrement marquants.

L'annonce télévisée de Vladimir Poutine

"Il était devenu nécessaire de résoudre la situation  –trop de rumeurs circulaient, y compris celle voulant qu'il ait envoyé sa femme au couvent", résume l'historien russe Alexeï Malachenko, du Carnegie Moscow Center.

C'est par une annonce télévisée sur la chaîne Rossia-24 que le président russe et sa femme ont mis fin, en partie, aux rumeurs. "Notre union est terminée car nous ne nous voyons pratiquement pas", a  justifié Lioudmila. Le couple était marié depuis trente ans et n'avait pas été vu ensemble en public depuis mai 2012. Reste une question que nombre de Russes se posent : leur président entretient-il, oui ou non, une relation avec la gymnaste Alina Kabaïeva, âgée de 30 ans, médaille d'or aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004 ?

Le procès ultra-médiatisé de Nelson Mandela

Le couple a tenu pendant les vingt-sept années d’emprisonnement de Nelson Mandela sous le régime de l'apartheid, mais Winnie et son mari finiront par se séparer en 1992, puis par divorcer en 1996, lors d’un procès ultra-médiatisé. Un "mélodrame politique", raille Libération, alors que le président sud-africain est au pouvoir depuis 1994.

Nelson Mandela n’est pas venu témoigner directement, mais s’est contenté de dépositions écrites, comme celle-ci, rapportée par Libération : "Elle n'est jamais entrée dans ma chambre à coucher pendant que j'étais éveillé."

La rivalité présidentielle entre Alberto et Susana Fujimori

Au Pérou, c’est une loi votée au Parlement qui fait éclater le conflit entre le président Fujimori et son épouse, en août 1994. Cette législation prévoit d’interdire à Susana Fujimori de se présenter à la présidentielle. Des rumeurs circulaient alors au Pérou sur la volonté de la femme du chef de l'Etat de se présenter à l'élection. Quelques semaines plus tôt, elle avait dénoncé, dans un discours, "l'autoritarisme" de son mari et lui avait demandé de prêter davantage attention aux "problèmes sociaux" du pays, comme l'explique le livre de la journaliste Rei Kimura. Elle quitte son mari au lendemain du vote du Parlement, après vingt ans de vie commune. Le divorce sera finalisé en 1996.

La femme de Carlos Menem, trop critique envers sa politique

Elu président de l’Argentine en 1989, Carlos Menem se sépare de sa femme un an plus tard. Il l’éjecte de la résidence présidentielle après qu'elle a critiqué à plusieurs reprises sa politique sociale, raconte l’agence de presse AP. Le divorce sera finalement prononcé en 1991. Leur fille devient alors la nouvelle Première dame de l’Argentine, à l'âge de 21 ans, explique le Daily Record (en anglais).

Silvio Berlusconi, un divorce à 3 millions d’euros par mois

"Mon mariage est terminé. Je ne peux pas rester avec un homme qui fréquente des mineures." C’est par ces confidences, au quotidien italien La Stampa que  Veronica Lario, femme du président du Conseil de l’époque, décide d’officialiser sa séparation en mai 2009, comme le racontait Le Figaro . "Lire dans les journaux qu'il fréquente une mineure, car il la connaissait avant qu'elle ait 18 ans, lire qu'elle l'appelle 'papy' et qu'elle parle de leurs rencontres à Rome et à Milan, cela était franchement inacceptable. Comment peut-on rester avec un homme pareil ?" confiait Veronica Lario, selon La Stampa. Elle pourra toujours se consoler avec la pension de trois millions d'euros par mois que devra lui verser son ex-mari, et qui lui a été accordée en décembre 2012 par un tribunal italien.

Le communiqué laconique de Nicolas Sarkozy

Il est le premier chef d'Etat français en exercice à divorcer. Nicolas Sarkozy rend public, en octobre 2007, dans un communiqué laconique, son divorce avec son épouse de l’époque, Cécilia.

"Cécilia et Nicolas Sarkozy annoncent leur séparation par consentement mutuel. Ils ne feront aucun commentaire", écrit l’Elysée dans un communiqué. Dans un second communiqué, l’Elysée se verra obligé de préciser que par "séparation", il faut entendre "divorce". Le chef de l’Etat se remariera avec Carla Bruni deux mois plus tard.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.