Cet article date de plus de quatre ans.

Vol MH370 : les recherches de l'avion disparu seront bientôt suspendues

Les ministres de trois pays engagés dans les recherches du Boeing 777 de Malaysia Airlines, qui s’était volatilisé le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord, ont annoncé vendredi que les espoirs de le retrouver s'amenuisaient.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un fragment d'aile retrouvé sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, et appartenant, selon les autorités malaisiennes et la justice française, au Boeing 777 de Malaysia Arlines, le 6 août 2015. (ROMAIN LATOURNERIE / NURPHOTO / AFP)

Le vol MH370 risque bien de rester l'un des plus grands mystères de l'histoire de l'aviation civile. Les ministres de trois pays engagés dans les recherches de l'avion de Malaysia Airlines, disparu il y a plus de deux ans, ont annoncé, vendredi 22 juillet, que les espoirs de le retrouver s'amenuisaient et que les recherches seraient bientôt suspendues, à moins d'un rebondissement.

Le Boeing 777 de la compagnie aérienne malaisienne s'était volatilisé, le 8 mars 2014, avec 239 personnes à bord, peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, et se serait abîmé dans l'océan Indien.

10 000 km2 restent à explorer

Les opérations de recherches dirigées par l'Australie - les plus importantes et les plus chères de l'histoire - sont concentrées dans les profondeurs de l'océan Indien sur une vaste zone de 120 000 km2, l'équivalent de trois fois la superficie de la Suisse.

"Avec moins de 10 000 km2 restant à explorer dans la zone de recherches hautement prioritaire, les ministres reconnaissent qu'en dépit des meilleurs efforts de tous ceux qui sont engagés, la probabilité de retrouver l'appareil s'amenuise", ont déclaré les ministres des Transports de la Malaisie, de l'Australie et de la Chine, à l'issue d'une réunion à Putrajaya, capitale administrative de la Malaisie.

A moins d'une "nouvelle preuve crédible" d'ici à la fin des opérations en cours, les recherches seront "suspendues" jusqu'à ce qu'une nouvelle information solide menant à un lieu de crash émerge, ont ajouté les trois ministres.

Un fragment d'aile retrouvé à La Réunion

Cependant, "la suspension ne signifie pas la fin des opérations de recherches. Les ministres ont répété que l'aspiration à localiser le MH370 n'a pas été abandonnée", selon le communiqué.

Un fragment d'aile, retrouvé en juillet dernier sur l'île française de La Réunion, dans l'océan Indien, et appartenant, selon les autorités malaisiennes et la justice française, au Boeing 777 de Malaysia Arlines, est la seule preuve que l'avion s'est écrasé. Mais cet élément n'a apporté aucune réponse sur les circonstances de la disparition. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vol MH370

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.