Malaysia Airlines : les recherches du Boeing disparu sont à "un stade critique"

Les opérations de recherche sous-marines pourraient être achevées dans un délai de cinq à sept jours selon les autorités australiennes. Le ministre malaisien des Transports a appelé tout le monde à "prier afin que nous trouvions quelque chose". 

Photo diffusée le 14 avril 2014 par les Marines américains montrant le Bluefin-21, un robot sous-marin utilisé dans les recherches du Boeing de la Malaysia Airlines porté disparu. 
Photo diffusée le 14 avril 2014 par les Marines américains montrant le Bluefin-21, un robot sous-marin utilisé dans les recherches du Boeing de la Malaysia Airlines porté disparu.  ( US NAVY / AFP )

"Les recherches de ce jour et demain sont à un stade critique. Nous appelons tout le monde à travers la planète à prier afin que nous trouvions quelque chose." Lors d'une conférence de presse, samedi 19 avril, le ministre malaisien des Transports Hishammuddin Hussein a affirmé que les recherches de l'épave du Boeing 777 de MalaysiaAirlines en sont à "un stade critique".

 

De leur côté, les responsables australiens coordonnant les opérations ont affirmé que les opérations sous-marines pourraient être achevées dans un délai de cinq à sept jours dans le secteur précis où a été relevé l'un des quatre signaux susceptibles d'émaner des boîtes noires de l'avion.

Les espoirs reposent sur un robot sous-marin

Ces opérations se concentrent actuellement sur une zone d'un rayon de 10 km autour de l'endroit où l'un des quatre signaux susceptibles d'avoir été émis par les boîtes noires a été reçu le 8 avril. Menées à l'aide d'un robot américain, qui explore les fonds de l'océan Indien à la recherche de traces de l'avion disparu le 8 mars avec 227 passagers et 12 membres d'équipage à son bord.

"Si la météo est favorable pour le lancement et la récupération (du robot) et que nous pouvons utiliser convenablement (le robot), nous devrions achever les recherches dans ce secteur sous-marin précis d'ici cinq à sept jours", écrit le Joint Agency Coordination Centre australien dans un courriel adressé à Reuters. L'autonomie des boîtes noires est estimée à 30 jours et plus aucun signal n'a été repéré depuis deux semaines.