Boeing disparu : ce que l'on sait des deux passagers aux passeports volés

L'un des deux hommes qui ont embarqué avec un passeport volé à bord du Boeing disparu est un Iranien de 19 ans. Sans lien terroriste, il aurait cherché à émigrer en Allemagne.

Un embarquement à l\'aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie), le 9 mars 2014. 
Un embarquement à l'aéroport de Kuala Lumpur (Malaisie), le 9 mars 2014.  (EYEPRESS NEWS / AFP)

Les autorités malaisiennes avaient dans un premier temps évoqué quatre passagers suspects, dont un Chinois. Mais l'enquête se concentre désormais sur les deux individus qui ont embarqué avec un passeport volé à bord du Boeing malaisien disparu. L'un d'entre eux est un Iranien de 19 ans, a déclaré le chef de la police malaisienne, mardi 11 mars. Alors que la piste terroriste s'éloigne, francetv info fait le point sur ce que l'on sait de ces deux hommes.

Mehrdad Pouria Nour Mohammad, un Iranien de 19 ans  

La police malaisienne affirme avoir identifié un des deux hommes ayant embarqué avec un passeport volé. Il s'agit d'un Iranien de 19 ans, Mehrdad Pouria Nour Mohammad, soupçonné de vouloir "émigrer" en Allemagne. Selon Interpol, il se rendait à Francfort pour retrouver sa mère. "Nous ne pensons pas vraisemblable qu'il soit membre d'un groupe terroriste", a indiqué le chef de la police malaisienne.

De nombreux jeunes Iraniens ont quitté leur pays ces dernières années pour se rendre dans les pays asiatiques, en particulier la Malaisie et l'Indonésie, mais aussi en Australie, où ils tentent de trouver un moyen de rallier l'Europe, les Etats-Unis ou le Canada.

Un autre passager au passeport volé, non identifié 

"Nous avons reçu les informations concernant la possibilité de la présence de deux Iraniens à bord de l'avion et nous suivons cette affaire", a affirmé Marzieh Afkham, porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien. Mais à l'heure actuelle, ce second passager suspect n'est pas identifié, même si sa photo a été diffusée par la police malaisienne. Selon Interpol, il serait en effet lui aussi iranien et âgé de 29 ans.

APTN

La police interroge deux agents de voyage de la station thaïlandaise de Pattaya, où les billets d'avion ont été émis pour le compte des deux hommes. D'après les premiers éléments de l'enquête, ils auraient plutôt cherché à rejoindre un pays d'asile à l'aide des documents dérobés, qui appartenaient à un Italien et un Autrichien. "Si l'on en juge par les billets, s'il s'était agi de terrorisme, ils auraient précisé l'itinéraire et l'avion qu'ils souhaitaient prendre. Au lieu de cela, ils ont demandé le billet le moins onéreux, sans préciser ni itinéraire ni compagnie aérienne", commente un officier de police thaïlandais.

Kazem Ali, un autre Iranien suspecté d'avoir organisé l'achat des billets

Selon la police thaïlandaise, un autre Iranien, Kazem Ali, a organisé l'achat des billets des deux hommes par l'intermédiaire d'une agence de voyage de Pattaya. Il est soupçonné de faire partie d'un "réseau de trafiquants d'êtres humains" envoyant entre autres des ressortissants du Moyen-Orient "travailler dans des pays tiers, notamment en Europe", destination finale des deux passagers suspects, après Pékin, précise un responsable policier local. Il se trouverait actuellement en Iran.

Les deux passeports ont été volés en Thaïlande, plaque tournante pour diverses organisations criminelles qui viennent notamment se fournir en faux documents.