Attentats au Sri Lanka : expatriés et touristes inquiets au lendemain du drame

Au lendemain de la vague d'attentats qui a endeuillé le Sri Lanka, France 2 est partie lundi 22 avril à la rencontre des expatriés et touristes présents sur place. Ils ne cachent plus leur inquiétude.

FRANCE 2

Le 21 avril, dimanche pascal, une vague d'attentats, visant des hôtels de luxe et des églises, a fait au moins 290 morts et 500 blessés. Lundi 22 avril, au lendemain du drame, les expatriés sur place et les touristes sont inquiets. Olivier Duflot a posé ses valises il y a deux ans à Colombo, la capitale du Sri Lanka. Guide touristique, sa passion est de faire visiter la capitale srilankaise, quasi déserte au lendemain des attentats. "Ça me fait mal au cœur", confie-t-il.

Vers des répercussions économiques désastreuses ?

"C'est la stupeur. On ne comprend pas pourquoi, on ne sait pas pourquoi. C'est un pays qui vit très bien depuis 10 ans, depuis la fin de la guerre", explique encore Olivier Duflot. Lundi après-midi, le guide touristique devait emmener Sabrina pour une visite. Mais l'ambassade de France a demandé formellement à cette touriste venue du Var de ne pas bouger de son hôtel. Elle est confinée, traumatisée par les attaques de dimanche. "J'ai hâte de retourner en France et de retrouver ma famille", confie cette dernière en pleurs. Le tourisme rapporte chaque année quatre milliards de dollars au Sri Lanka. Un des revenus majeurs du pays. L'impact de ces attaques pourrait avoir des répercussions économiques désastreuses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers devant l\'église St Anthony à Colombo, au Sri Lanka, le 22 avril 2019. 
Des policiers devant l'église St Anthony à Colombo, au Sri Lanka, le 22 avril 2019.  (JEWEL SAMAD / AFP)