Cet article date de plus de neuf ans.

La Chine signe un accord d'intention d'achat de 60 Airbus

L'accord a été signé lors de la visite d'Etat de François Hollande, débutée jeudi à Pékin. Une grande partie des avions devrait être fabriquée en Chine.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
François Hollande s'adresse au président chinois, Xi Jinping, lors d'une réunion au Palais du peuple, à Pékin (Chine), le 25 avril 2013.  (YOHSUKE MIZUNO / AFP)

Nouveaux contrats pour Airbus en Asie, un mois après la commande record de l'indonésien Lion Air. La compagnie chinoise CAS a signé un accord d'intention d'achat de 60 Airbus, à l'occasion de la visite d'Etat de François Hollande, débutée jeudi 25 avril à Pékin. Le contrat a été ratifié par le PDG de China Aviation Supplies, Li Hai, et par le numéro un d'Airbus, Fabrice Brégier, en présence de François Hollande et du président chinois Xi Jinping, selon un communiqué de l'avionneur européen (lien en anglais).

CAS va se doter de 42 avions de la famille A320 et 18 A330. Au prix catalogue, un A320 vaut 70 millions d'euros et un A330 entre 166 et 183 millions d'euros. Mais les compagnies aériennes obtiennent en général des rabais. 

Une part des avions construite en Chine ?

Une source industrielle anonyme a indiqué qu'une part importante de ces Airbus devrait être fabriquée en Chine, dans l'usine Airbus de Tianjin, à 150 km à l'est de Pékin. Selon cette même source, la commande ferme pour les A320 représenterait un an de travail pour l'usine de Tianjin.

L'accord intervient au premier jour de la visite officielle en Chine du président français, qui a fait du rééquilibrage de la balance commerciale de la France avec la Chine sa priorité. Le déficit commercial de la France à l'égard de la Chine est abyssal, à près de 26 milliards d'euros.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Asie-Pacifique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.