Cet article date de plus de cinq ans.

Après deux siècles d'oubli, une cantate de Mozart et Salieri retentit dans Prague

L’œuvre, une cantate de 1785 signée par le compositeur autrichien et le musicien italien, a récemment été retrouvée dans les collections du Musée de la musique à Prague. Après deux siècles de silence, elle a été révélée au public ce mardi dans la capitale tchèque.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (La composition, d'une durée d'environ quatre minutes, a été exécutée mardi par le claveciniste Lukas Vendl, lors de la présentation officielle de l'œuvre © Reuters/David W Cerny)

La découverte est inestimable : une cantate écrite par Mozart en personne, avec un autre compositeur, Antonio Salieri, a été retrouvée à Prague. L’évènement est d’autant plus incroyable que la rivalité entre Mozart et Salieri a, pendant longtemps, fait l’objet d’un mythe : Salieri a ainsi été dépeint en rival et assassin de Mozart dans le film Amadeus.

"Per la ricuperata salute di Offelia" jouée pour la première fois à Prague - le reportage d'Alexis Rosenzweig
écouter

Deux siècles d’oubli

L’œuvre, intitulée Pour la santé recouvrée d’Ophélie , a été jouée pour la première fois ce mardi matin à Prague, après plus de 200 ans passés dans l’oubli. La cantate a été retrouvée au musée de la Musique tchèque de Prague, ville où Mozart a résidé.

Une unique référence dans un journal viennois

Per la ricuperata salute di Offelia , en italien, a été écrite en commun par Mozart, Salieri et un certain Cornetti, sur les paroles du librettiste Lorenzo Da Ponte, à qui l’on doit notamment les livrets de Don Giovanni ou Cosi fan tutte , pour saluer le rétablissement de la soprano anglaise Nancy Storace. Il n’existait jusqu’à présent qu’une référence de la cantate dans un journal viennois, à un point tel que certains doutaient qu’elle ait jamais existé.

Dans les murs du musée depuis les années 1950

La partition se trouvait au Musée de la musique à Prague depuis les années 1950, sans avoir pur être identifiée : elle l'est désormais grâce à de nouvelles technologies, et les noms cryptés des auteurs ont été déchiffrés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.