Cet article date de plus de huit ans.

Angela Merkel espionnée depuis 2002 : Obama le savait

Nouvelles révélations au sujet des écoutes de l'Agence de sécurité américaine (NSA). Samedi, le journal allemand Der Spiegel annonçait que les Etats-Unis auraient mis sur écoute le téléphone d'Angela Merkel dès 2002. Ce dimanche, le quotidien Bild explique lui que Barack Obama était au courant de ces écoutes depuis son arrivée au pouvoir, et qu'il les aurait laissé se poursuivre. Le président américain avait pourtant promis à la chancelière allemande qu'il n'était pas au courant. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Barack Obama l'avait promis. Il s'était même excusé. Le président américain avait affirmé à Angela Merkel qu'il n'était pas au courant de la mise sur écoute de son téléphone, après les révélations du quotidien britannique The Guardian. En début de semaine, celui-ci avait indiqué que l'Agence de sécurité américaine (NSA) avait mis sur écoute 35 dirigeants à travers la planète. 

Parmi eux, Angela Merkel. Une information confirmée par la Chancellerie allemande. Ce week-end, la presse allemande a même été plus loin : elle a révélé que non seulement, la chancelière allemande a été mise sur écoute dès 2002, mais qu'en plus, Barack Obama était au courant dès sa prise de pouvoir, en 2010.

"GE Chancellor Merkel"

Selon le journal Der Spiegel, le téléphone d'Angela Merkel figure en effet sur une liste établie par un service spécial de la NSA, le "Special Collection Service ". Il y figurait sous le code "GE Chancellor Merkel ". Elle y est depuis 2002, soit trois avant qu'elle soit élue Chancelière. 

Dans un document cité par le magazine, il est indiqué que la NSA dispose d'une "antenne d'espionnage non recensée légalement " au sein de l'ambassade des Etats-Unis à Berlin". La mise au jour de cette antenne "nuirait gravement aux relations des Etats-Unis avec un autre gouvernement ", est-il écrit. 

► ► ► A LIRE AUSSI |  Le portable d'Angela Merkel espionné par les Etats-Unis ? 

Les Etats-Unis auraient placé des antennes similaires dans la plupart des ambassades du monde. Environ 80, selon le quotidien allemand, notamment à Paris, Madrid, Rome, Prague, Genève et Francfort. 

Obama savait depuis 2010

Bild am Sonntag va encore plus loin, ce dimanche. Le journal allemand cite des sources des services secrets américains selon lesquelles le chef de l'Agence de sécurité américaine (NSA), Keith Alexander, avait informé Barack Obama d'une opération d'écoute des communications d'Angela Merkel dès 2010.

"Obama n'a pas mis fin à cette opération et l'a au contraire laissé se poursuivre ," a déclaré un haut responsable des services de la NSA cité par le journal.

Obama voulait être personnellement informé en détails sur la chancelière allemande, qui a joué un rôle décisif dans la crise de la dette de l'eurozone et est considérée comme le dirigeant le plus puissant d'Europe.

Seule la ligne directe était sécurisée

Par conséquent, la NSA a renforcé la surveillance de ses communications, visant non seulement le téléphone portable qu'elle utilise pour communiquer avec son parti la CDU, mais aussi son appareil crypté officiel, précise le journal.

Les spécialistes du renseignement américain pouvaient enregistrer ces conversations, mais aussi consulter les SMS envoyés quotidiennement par Angela Merkel à des dizaines de collaborateurs. Seule la ligne directe spécialement sécurisée de son bureau était hors de portée des espions américains, précise Bild.

Voilà qui risque fort d'énerver Angela Merkel, elle qui affirmait jeudi dernier vouloir des actes concrets, "et pas seulement des excuses". La Chancelière allemande est notamment à l'origine du code de conduite que va présenté l'Union européenne. 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.