VIDEO. Au Brésil, l'Eglise catholique fait son show

Un institut marketing a accompagné les prêtres de la première nation catholique du monde pour dynamiser le culte et contrer les églises évangéliques, en constante augmentation.

Ils arrivent des quatre coins du Brésil pour assister à la messe de la nouvelle star de l'Eglise catholique, le père Marcelo Rossi. "Il est différent. Il a une énergie positive. Avec lui, on se sent plus léger. C'est important", affirme un fidèle.

Le sanctuaire Mae de Deus, le plus grand édifice du Brésil qui peut accueillir 10 000 fidèles, est le lieu de convergence de ceux qui veulent assister à la messe du père Marcelo. Le prêtre-chanteur, le plus célèbre du pays, est accueilli comme une pop star. Il vend des milliers de livres et d'albums.

Concessions et marketing

Cet ancien prof de gym est l'emblème du Renouveau charismatique brésilien, une concession du Vatican pour contrer les évangéliques sur leur propre terrain. Il s'inspire de leurs recettes : peu de liturgie et un discours simple. "Je n'allais plus à la messe et je reviens grâce au père. Marcelo Rossi ramène les fidèles vers l'Eglise catholique", confie un pratiquant. En dix ans, l'Eglise a perdu 15 millions de fidèles au Brésil au profit des évangéliques.

Sa mutation a été imaginée par l'Institut brésilien du marketing catholique. Son fondateur est un théologien, expert en communication. Il conseille Marcelo Rossi et 130 diocèses dans le pays. "Je dis maintenant aux prêtres : 'N'ayez pas honte de parler avec votre cœur, de parler simplement'", explique Antonio Kater Filho

Des pèlerins catholiques à Rio de Janeiro (Brésil), le 21 juillet 2013.
Des pèlerins catholiques à Rio de Janeiro (Brésil), le 21 juillet 2013. (CHRISTOPHE SIMON / AFP)