Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo Connue pour sa petite taille, la chauve-souris blanche est menacée d’extinction

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
À l’instar de nombreuses espèces, la chauve-souris blanche est aujourd’hui presque menacée d’extinction. En cause ? La destruction de son habitat naturel, la forêt tropicale humide.
BRUT
Article rédigé par
France Télévisions

À l’instar de nombreuses espèces, la chauve-souris blanche est aujourd’hui presque menacée d’extinction. En cause ? La destruction de son habitat naturel, la forêt tropicale humide.

Qui a dit que les chauves-souris faisaient peur ? Recluse dans la jungle tropicale qui s’étend du Panama au Honduras (Amérique Centrale), la bien nommée chauve-souris blanche, ou Ectophylla alba, a pour particularité de posséder un pelage blanc et de ne mesurer que quelques centimètres (entre 3,7 et 4,7 centimètres). Sa face, ses oreilles et quelques parties de ses pattes sont jaunes ou oranges. Ses yeux et ses ailes, quant à eux, sont noirs. De plaisantes singularités qui pourraient en pousser certains à l’adopter. Mais cet acte pourrait leur coûter très cher : la chauve-souris blanche est presque menacée d’extinction.

La déforestation, la grande responsable

Comme de nombreux animaux, l’Ectophylla alba est en effet menacée de disparition en raison de la destruction de son habitat, la forêt, qui regorge de feuilles d’heliconias. Poussant à 2 mètres au-dessus du sol, ces feuilles peuvent abriter jusqu’à douze chauves-souris et font de parfaits remparts à ses prédateurs que sont les serpents ou les opossums. La forêt lui offre également sa principale source d’alimentation, puisque celle-ci est essentiellement composée de feuilles et de plantes. Sa présence est pourtant bien utile au bon développement de l’écosystème dans lequel elle évolue, tout comme la présence des chauves-souris franciliennes, dont un tiers est aujourd'hui menacé d’extinction.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Amériques

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.