Un pilote mal réveillé fait plonger son Boeing : 16 blessés

Croyant voir un autre appareil foncer vers son avion, le pilote émergeant d'une pause réglementaire a occasionné une belle frayeur à ses passagers.

Un boeing 767 de Transaero airlines, le 31 juillet 2007 en Russie.
Un boeing 767 de Transaero airlines, le 31 juillet 2007 en Russie. (KRIVOBOK RUSLAN / RIA NOVOSTI)

Victime de "l'inertie du sommeil", "probablement confus et désorienté", le copilote a d'abord pris la planète Vénus pour un autre avion, avant de penser qu'un appareil de l'armée américaine était en train de lui foncer dessus. Résultat, cet employé d'Air Canada a brusquement fait plonger son Boeing 767, faisant 16 blessés parmi les occupants, selon un rapport d'enquête publié mardi 17 avril.

L'incident est survenu en pleine nuit, le 13 janvier 2011, lors d'un vol reliant Toronto (Canada) à Zurich (Suisse), à mi-chemin au dessus de l'Atlantique, alors que l'appareil était sur pilote automatique, précise le document du Bureau de la sécurité des transports du Canada.

Le commandant de bord sauve la mise

Le copilote venait de se réveiller d'une sieste réglementaire en vol de nuit et ne se sentait pas très bien. En cherchant des yeux un appareil signalé sur l'écran de navigation, il a cru voir ce dernier foncer sur lui. Persuadé d'une collision imminente, il a poussé sur le manche : l'avion a plongé brusquement de 400 pieds (120 mètres). En réalité, l'autre appareil circulait mille pieds (300 mètres) au-dessous et ne présentait aucun danger.

Fort heureusement, le commandant de bord a pu reprendre à temps le contrôle de l'appareil. Quatorze passagers et deux membres d'équipage qui n'avaient pas bouclé leur ceinture de sécurité ont cependant été blessés par les secousses.