Tuerie de San Bernardino : les deux tueurs étaient "radicalisés depuis un bon moment"

Le FBI a les preuves des "planification, participation, financement" des deux tireurs.

David Bowdich, le directeur adjoint du bureau du FBI à Los Angeles (Etats-Unis), donne un conférence de presse le 7 décembre 2015 sur l\'enquête sur la tuerie de San Bernardino.
David Bowdich, le directeur adjoint du bureau du FBI à Los Angeles (Etats-Unis), donne un conférence de presse le 7 décembre 2015 sur l'enquête sur la tuerie de San Bernardino. (? PATRICK FALLON / REUTERS / X03007)

L'enquête sur la tuerie de San Bernardino progresse. Lundi 7 décembre, six jours après la pire tuerie de masse depuis trois ans aux Etats-Unis, le directeur adjoint du bureau du FBI de Los Angeles a tenu une conférence de presse. Le responsable de la police fédérale américaine a indiqué que Farook Syed et Tashfeen Malik, les époux qui ont massacré 14 personnes dans cette ville de Californie, "étaient tous deux radicalisés et l'étaient depuis un bon moment".

Enquête en cours sur le processus de radicalisation

Le FBI a les preuves des "planification, participation, financement" des deux tireurs.  Le FBI a également "la preuve" que les deux tueurs, lourdement armé, "se sont exercées au tir", notamment près de Los Angeles. L'un de ces exercices a même eu lie "dans les jours précédant" l'attaque, qualifiée d'acte de "terrorisme" par le président américain Barack Obama.

L'enquête doit désormais s'attacher à expliquer ce processus de radicalisation. Les enquêteurs ont "quelques indications sur la chronologie" mais pas de certitudes pour l'instant. "La question maintenant est de savoir par qui et où ils se sont radicalisés. Peut-être qu'il n'y a pas de 'par qui'. Souvent cela se fait sur internet", a expliqué ce responsable du FBI, alors que Tashfeen Malik aurait fait allégeance au groupe jihadiste Etat islamique, avant de passer à l'acte.