Jeunes Thaïlandais coincés dans une grotte : "Tenez bon !" lance un mineur chilien sauvé en 2010 après 69 jours sous terre

Mario Sepulveda, l'un des 33 Chiliens secourus en 2010 après plus de deux mois bloqués dans une mine, a adressé un message aux enfants thaïlandais.

Capture d\'écran de la vidéo de soutien de Mario Sepulveda aux enfants thaïlandais, tournée le 4 juillet 2018 à Mexico (Mexique).
Capture d'écran de la vidéo de soutien de Mario Sepulveda aux enfants thaïlandais, tournée le 4 juillet 2018 à Mexico (Mexique). (MARIO SEPULVEDA / AFP)

Il sait de quoi il parle. Mario Sepulveda, un des 33 mineurs chiliens célèbres pour leur sauvetage épique en 2010, après 69 jours sous terre, a envoyé un message de soutien aux douze enfants et à leur entraîneur de football coincés dans une grotte en Thaïlande. "Je veux leur envoyer un salut et dire aux autorités et aux familles de ces enfants qui sont sous terre : tenez bon ! déclare-t-il dans un message vidéo envoyé à l'AFP. Je ne doute pas que si le gouvernement de ce pays met tout en place et fait tous les efforts nécessaires, ce sauvetage sera un succès."

Les jeunes Thaïlandais, âgé de 11 à 16 ans, et leur coach sont "en bonne santé", selon une vidéo publiée mercredi, mais leur évacuation reste en suspens, d'après les secouristes qui luttent pour faire baisser le niveau de l'eau avant le retour de la pluie prévu pour vendredi. Le groupe, coincé dans la grotte depuis onze jours, a été découvert tard lundi par des plongeurs britanniques participant à cette grande opération internationale, à plus de quatre kilomètres à l'intérieur de la galerie.

"J'adorerais y aller"

"Je vais faire mon possible. Je suis en train de parler avec quelqu'un du gouvernement [chilien] pour réunir de l'argent. Je pense qu'en tant que pays, c'est important d'être présent après ce que nous avons traversé, nous les mineurs", a ajouté Mario Sepulveda, 47 ans. Il se dit aussi prêt à chercher des financements privés : "J'adorerais y aller [en Thaïlande], je crois que ce serait très important de soutenir les familles, avec des paroles, une accolade, un encouragement", a-t-il estimé.

Il appelle également les autorités à ne pas lésiner sur les moyens lors de l'opération de secours. "Il faut de nombreuses ressources : du gouvernement thaïlandais, de ceux qui voudront faire des dons, et faire appel à des plongeurs professionnels pour sortir ces enfants rapidement", a ajouté "Super Mario", surnommé ainsi pour avoir encouragé ses camarades d'infortune en 2010.