Sous-marin argentin : le désespoir des familles

Le sous-marin argentin recherché depuis 10 jours aurait été coulé par une explosion. Les autorités viennent de publier ce jeudi 23 novembre un rapport officiel.

Les familles des 44 membres d'équipage du sous-marin argentin, porté disparu depuis 10 jours, ont désormais perdu tout espoir. Elles viennent d'apprendre, ce jeudi 23 novembre, que le San Juan a probablement coulé à la suite d'une explosion.

Les proches de l'équipage qui avaient cru les premières déclarations optimistes des autorités s'estiment trahis. "Ils sont misérables. Pour moi, ce sont des pervers qui nous ont manipulés", s'est indignée Itati Leguizamon, épouse d'un membre de l'équipage.

Les recherches se poursuivent

Le San Juan est introuvable depuis le 15 novembre, depuis que son commandant a signalé une avarie de batterie à 360 kilomètres des côtes. Un signal perçu ce jour-là par des stations d'écoute a pu être analysé. Les résultats ont été rendus publics aujourd'hui. Il y aurait donc eu un accident.

"Nous parlons ici d'un évènement anormal, singulier, court, violent, et non nucléaire, qui a les caractéristiques d'une explosion", a annoncé le porte-parole de la Marine argentine, le capitaine Enrique Balbi. Les recherches ne sont pas abandonnées pour autant. Le gouvernement américain a dépêché sur zone du matériel pour explorer les fonds et des nacelles de secours au cas où.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le sous-marin \"San Juan\", photographié en 2014 à Buenos Aires (Argentine).
Le sous-marin "San Juan", photographié en 2014 à Buenos Aires (Argentine). (ARGENTINE NAVY / AFP)