Cet article date de plus de cinq ans.

Paraguay : un homme arrêté pour le viol d'une fillette de 10 ans, désormais enceinte

L'enfant ne peut pas avorter, en raison de la loi paraguayenne qui interdit l'IVG sauf en cas de danger pour la mère. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Deux femmes passent devant un hôpital d'Asuncion (Paraguay) où est hospitalisée une fillette de 10 ans, tombée enceinte après un viol, le 8 mai 2015. (NORBERTO DUARTE / AFP)

Il risque quinze ans de prison si les faits sont avérés. Gilberto Benitez Zarate, un homme de 42 ans, a été arrêté au Paraguay, annonce la police dimanche 10 mai. Il est accusé d'avoir violé la fille de sa compagne, une enfant âgée de 10 ans et tombée enceinte à la suite de ce crime. 

L'IVG interdite sauf en cas de danger pour la mère

Selon la chaîne britannique Sky News (en anglais), l'homme clame son innocence. "Je me soumettrai à n'importe quel test de paternité pour montrer qu'il ne s'agit pas de moi", a-t-il ainsi déclaré, indiquant être sorti "avec des tonnes de femmes sans jamais en mettre une enceinte"

La fillette, qui entame son cinquième mois de grossesse malgré les risques que cela comporte pour sa vie, ne peut pas avorter. Le Paraguay interdit en effet l'IVG sauf en cas de danger pour la mère. "La grossesse ne sera pas interrompue", martèle le ministre de la Santé du pays, par ailleurs pédiatre. Amnesty International se mobilise pour tenter de faire avorter la fillette.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.