Paraguay : le conservateur Santiago Peña remporte la présidentielle

L'économiste de 44 ans a été élu avec 42,7% des voix, contre 27,4% pour son rival Efrain Alegre.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le nouveau président du Paraguay, Santiago Peña, le 30 avril 2023 à Asuncion (Paraguay). (NORBERTO DUARTE / AFP)

L'économiste Santiago Peña, candidat du parti Colorado (conservateur) au pouvoir depuis sept décennies au Paraguay, a largement remporté, dimanche 30 avril, l'élection présidentielle face à un rival de centre gauche, qui dénonçait avec force la corruption endémique du pays.

Santiago Peña, 44 ans, ex-fonctionnaire du FMI, ex-ministre des Finances du président Horacio Cartes (2013-2018) mis en cause par les Etats-Unis pour corruption, l'a emporté avec 42,7% des voix, contre 27,4% à Efrain Alegre, après 99,9% des votes décomptés par le Tribunal électoral. Au Paraguay, le président est élu au scrutin uninominal majoritaire à un tour, pour un mandat de cinq ans non renouvelable.

"Nous avons beaucoup à faire"

Peu avant l'officialisation du résultat, Santiago Peña a proclamé sa victoire, promettant de "bannir le fatalisme qui nous condamne à notre présent (...) Dès demain, commençons à dessiner le Paraguay que nous voulons tous, sans inégalités flagrantes ni injustices sociales. Nous avons beaucoup à faire."

Depuis des semaines, les sondages prédisaient un scrutin serré, rare au Paraguay. Car le "Colorado" y domine la vie politique quasiment sans interruption depuis 76 ans, hormis une parenthèse à gauche sous Fernando Lugo (2008 à 2012). Un candidat "antisystème", Paraguayo Cubas, au virulent discours antiparlementaire, pointe en 3e place avec 22,9%. "Il a pris des voix aux deux camps, mais les plus lésés sont les opposants" réunis dans la coalition d'Efrain Alegre, a diagnostiqué pour l'AFP l'analyste politique Roberto Codas.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.